mercredi 8 décembre 2021

Contact

OccitanieAriègeAriège. Les écoles de Saint-Amadou et des Pujols fermées pour cause de...

Ariège. Les écoles de Saint-Amadou et des Pujols fermées pour cause de Covid-19

Plusieurs cas de Covid-19 ont été signalés parmi les élèves des écoles élémentaires de la commune de Saint-Amadou et des Pujols, en Ariège. Ces deux établissements ont été fermés ce lundi 22 novembre pour une semaine, sur arrêté préfectoral.

Parents et enseignants s'inquiètent de l'organisation de l'école à distance la semaine prochaine ©CC clio - Mariana
Les écoles de Saint-Amadou et des Pujols en Ariège sont fermées pour une semaine ©CC clio – Mariana (image d’illustration)

« Cinq cas positifs avérés ont été recensés sur une classe de CP-CE1, cinq autres cas ont été dénombrés sur une classe de CE1-CE2. Par ailleurs, deux autres élèves ont été déclarés positifs à la Covid-19 en dehors des tests effectués dans les établissements », révèle la préfecture de l’Ariège. Il s’agit de la situation sanitaire observée sur le groupement scolaire élémentaire des communes de Saint-Amadou et des Pujols. Suite à ce constat jugé préoccupant, la préfecture a annoncé sa décision de fermer les deux écoles durant une semaine, soit de ce lundi 22 novembre, jusqu’au vendredi 26 novembre inclus.

Au vu du nombre de cas identifiés dans ces petites structures, la sous-préfète de Pamiers Stéphanie Lefort, avec l’avis de l’ARS, et sur proposition des services départementaux de l’Éducation nationale, a signé l’arrêté actant la fermeture des deux écoles concernées. Considérant que, « dans ces conditions, l’établissement ne peut plus fonctionner et est obligé de suspendre son accueil ». Et précisant que « l’intérêt de la santé publique justifie de prendre des mesures proportionnées aux risques encourus afin de prévenir et de limiter les conséquences des menaces possibles sur la santé de la population ».

Pour rappel, le taux d’incidence en Ariège est désormais de 228 cas avérés de Covid-19 pour 100 000 habitants. 50 cas par jour y sont ainsi détectés, soit cinq fois plus qu’au début du mois de novembre. Une situation inquiétante au vu de la tension hospitalière du département qui atteint les 75 %.

Source: communiqué de la préfecture de l’Ariège

Severine Sarrat
Au journal depuis 2008, elle en connaît tous les rouages. D’abord journaliste polyvalente, puis responsable des pages économiques, elle est aujourd’hui rédactrice en chef.
 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img