3 solutions pour apprendre en jouant

Par Hugo Bernabeu

Jouer pour visiter

L’office du tourisme de Toulouse mise sur les jeux de piste pour faire découvrir sa ville. Entre activités sportives, enquêtes et énigmes, il y en a pour tous les goûts. “Geeks & Guides” propose par exemple des visites guidées sous la forme de jeux de rôle retraçant l’histoire toulousaine. Il est également possible de plonger au cœur d’enquêtes criminelles palpitantes avec “Qui veut pister ?” ou de participer à des rallyes urbains. Une façon de découvrir lieux insolites et monuments emblématiques de la Ville rose, tout en s’amusant.

https://www.toulouse-tourisme.com/visiter-toulouse-en-s-amusant

Jeu de piste
©Quiveutpister Toulouse

Quand l’art devient un jeu

L’appli FlashInvaders est un jeu issu du projet de l’artiste de rue Invader. Le but est de trouver et de flasher les mosaïques qu’il sème derrière lui à travers le monde depuis déjà 20 ans. À Toulouse, dix d’entre elles ornent les murs de la ville. L’utilisateur gagne ensuite des points et peut se comparer aux autres collectionneurs. Un jeu qui découle d’une œuvre d’art, elle-même inspirée du jeu vidéo culte de 1978, “Space Invaders”. La boucle est bouclée.

http://space-invaders.com/flashinvaders/

Un serious game contre le harcèlement

En 2016, huit collégiens élus au Conseil départemental des jeunes du Tarn ont créé un serious game pour lutter contre le harcèlement. #arcel’g@me est un jeu interactif sur Internet axé sur deux thématiques : le harcèlement à l’école et le cyberharcèlement. L’utilisateur fait face à des situations pratiques imagées et doit agir en fonction des choix qui lui sont proposés. Un outil ludique pour sensibiliser les jeunes aux causes et aux conséquences du harcèlement.

http://cdj.tarn.fr/harcelgame/



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.