Des lycéennes toulousaines en plein rêve américain

Après avoir remporté les Olympiades de physique avec une idée novatrice de traitement du cancer, Lucille Marin, Alice Rousseau et Marine Tellier, trois lycéennes toulousaines, s’envoleront pour Phoenix aux États-Unis. Direction : le salon international des sciences et de l’ingénierie (ISEF) pour défendre à nouveau ce projet. Une opportunité en or pour ces jeunes femmes passionnées de science.

Lucille Marin, Alice Rousseau et Marine Tellier (de gauche à droite) représenteront la France à l'ISEF Phoenix. Crédit Photo : Damien Irié
Lucille Marin, Alice Rousseau et Marine Tellier (de gauche à droite) représenteront la France à l’ISEF Phoenix. Crédit Photo : Damien Irié

Here comes America ! Lucille Marin, Alice Rousseau et Marine Tellier, terminales au lycée Marie-Louise Dissard Françoise de Tournefeuille, représenteront la France à l’ISEF, qui aura lieu à Phoenix, du 11 au 17 mai. Elles seront accompagnées de Nicolas Hallali, post-doctorant au LPCNO (Laboratoire de Physique et Chimie des Nano-objets). Une opportunité dont les trois jeunes filles de 17 ans n’ont pas encore pris la mesure. « Nous ne réalisons pas encore que nous allons faire ce grand voyage. C’est une belle aventure et le fait que ça continue est impressionnant. Petit à petit, nous sommes en train de réaliser. Ça va être génial, mais quand nous allons en prendre conscience de ce qui nous arrive, ça va faire bizarre », raconte Marine Tellier.

Seules Françaises à se présenter au salon, les trois jeunes filles n’ont cependant qu’un seul doute. « Pour l’instant nous ne sommes pas angoissées, nous avons hâte. Notre seule peur c’est que le départ est prévu dans un mois et que nous n’avons pas commencé à rédiger notre fiche de présentation », poursuit Lucille.

Un projet de traitement du cancer

Le projet que les trois lycéennes présenteront concerne un travail sur l’hyperthermie magnétique avec une approche antitumorale (qui lutte contre les tumeurs). En résumé, le concept consiste à traiter le cancer en utilisant des particules magnétiques. Inspirée d’un Travail personnel encadré (TPE) réalisé en cours, cette expérience leur a permis de remporter les Olympiades de physique France 2019. Un prix qui leur donne le droit d’aller défendre leur projet devant un parterre de scientifiques.

« Ce ne sera pas comme aux Olympiades où le jury était composé de journalistes, de professeurs et d’experts scientifiques. Là il n’y aura vraiment que des scientifiques spécialisés dans le domaine des nano particules et le magnétisme », conclut Alice Rousseau. Les trois camarades de classe s’envoleront direction les États-Unis, le 8 mai prochain.

Damien Irié

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.