lundi 21 juin 2021

Contact

SportsClap de fin confirmé pour Yoann Huget, victime d’une rupture du tendon...

Clap de fin confirmé pour Yoann Huget, victime d’une rupture du tendon d’Achille

Triste fin de carrière pour Yoann Huget, victime d’une rupture du tendon d’Achille samedi soir lors de la victoire du Stade Toulousain sur le Racing 92.

Yoann Huget, en larme, lors de sa sortie samedi soir
Yoann Huget, en larme, lors de sa sortie samedi soir. © Stade Toulousain

La nouvelle était redoutée, elle est désormais officielle. La carrière de Yoann Huget s’est certainement terminée ce samedi 24 avril, à la 34e minute de la rencontre de Top 14 contre le Racing 92 à Ernest-Wallon. Victime d’une rupture du tendon d’Achille et opéré ce lundi 26 avril, le trois-quarts aile du Stade Toulousain, qui avait annoncé qu’il prendrait sa retraite en fin de saison, voit sa carrière se terminer brutalement.

Une fin de parcours qui a ému bon nombre de ses partenaires à commencer par son ami Maxime Médard. En conférence de presse d’après-match, l’arrière international est revenu sur ce coup du sort : « En temps normal, une blessure est déjà très grave. Mais quand, en plus, tu es en fin de carrière, c’est une hantise. On en est assez conscients, Yoann et moi. On a passé des années à batailler ensemble, que ce soit avec Toulouse ou avec l’équipe de France. Alors, quand tu vois ton pote par terre, c’est terrible ».

Le demi de mêlée international Antoine Dupont s’est également empressé de lui envoyer de la force via un tweet. Arthur Bonneval et Cyril Baille lui ont aussi adressé un message sur Twitter.

Yoann Huget soutenu par son ami Maxime Médard. © Stade Toulousain

Une carrière couronnée par deux titres de Top 14

Même si cette blessure l’empêcher de finir son aventure rugbystique comme il l’espérait, Yoann Huget a connu une carrière riche en émotion qui a débuté lors de Clermont – Toulouse le 18 novembre 2005 et qui s’est donc vraisemblablement achevée samedi soir contre le Racing 92.

Quinze saisons au plus haut niveau, marquées par deux titres de champion de France de Top 14 en 2008 et 2019 avec les Rouge et Noir et un titre de champion de France de Pro D2 en 2010 lorsqu’il évoluait à Agen.

L’ailier stadiste était redouté de tous grâce à ses qualités de finisseurs. En effet, durant sa longue carrière, Huget a inscrit 61 essais en Top 14 en 160 rencontres disputées. Avec le XV de France, le natif de Pamiers dans l’Ariège a connu 62 sélections et marqué 14 essais. Il a aussi disputé deux Coupes du monde en 2015 et 2019 avec les Bleus.

Malgré une carrière bien remplie, son parcours a souvent été jalonné de blessures et de rendez-vous manqués, comme en 2011 où le joueur du Stade Toulousain ratait la Coupe du monde pour avoir manqué trois contrôles anti-dopage ou encore lors du Mondial 2015 où l’ailier s’était gravement blessé et avait vu sa Coupe du monde se terminer de manière précoce.

Ironie du sort, lors de l’annonce de sa retraite sur Canal+, il déclarait : « Ça fait deux ans que je traîne une blessure au tendon d’Achille, j’ai du mal à m’en remettre. C’est pour ça que j’ai pris cette décision d’arrêter et de laisser mon corps se restructurer parce que depuis 2015, je l’emmène dans des retranchements qui sont un peu durs ».

Finalement, c’est son corps qui a décidé de mettre fin à sa carrière de façon précoce. Une aventure qui s’est donc terminée dans son stade d’Ernest-Wallon ce samedi soir.

Damien Souillé

Institut Supérieur de Journalisme de Toulouse
Cet article a été écrit par des élèves de l'Institut Supérieur de Journalisme de Toulouse dans le cadre d'un partenariat avec le Journal Toulousain.
 

Travail : Comment mettre le sexisme au placard ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img