Jean-Marc Arnaud, le premier supporter du Stade Toulousain

Que le Stade Toulousain navigue dans les eaux troubles du classement ou triomphe pour remporter le vingtième titre de son histoire, Jean-Marc Arnaud est toujours là pour encourager les joueurs. Cela fait 23 ans qu’il préside Le Huit, le plus gros groupe de supporters du club et il n’est pas près de s’arrêter.

Jean-Marc Arnaud

Dédoublement

Organisation des déplacements et des animations, réservation des places, gestion des finances… Être le premier supporter du Stade Toulousain est « un véritable deuxième boulot », assure Jean-Marc Arnaud, par ailleurs employé dans le bâtiment. « C’était censé être un intérim… Cela fait 23 ans que ça dure », raconte le président du Huit, le plus important club de supporters.

Transmission

Un père qui a joué au TCMS, le club des cheminots, des grands-parents habitant à deux pas du stade des Sept-Deniers. La passion du rugby est, souvent, une affaire de famille. « Je n’ai pas de souvenirs précis de mes premiers matchs, mais je me rappelle qu’il n’y avait pas encore la rocade et que les anciens préparaient les rencontres autour d’un verre de vin », se remémore l’enfant du quartier La Faourette.

Engagement

Joueur limité, il lâche le ballon pour se consacrer à un CAP carreleur. « Plus tard je me suis rendu compte que j’avais perdu de vue beaucoup de monde. J’ai eu besoin de recréer des liens », explique-t-il. Jean-Marc Arnaud s’investit alors dans le comité de fêtes de la commune de Saint-Jean, où il réside, jusqu’à en devenir le président. Un poste qu’il ne quittera que pour rejoindre Le Huit.

Professionnalisme

Aujourd’hui, l’homme de 53 ans parle avec nostalgie des déplacements en voiture à Narbonne, à Perpignan ou à Béziers pour assister aux phases finales. « Les budgets ont augmenté, le public est moins populaire. Il existe un embourgeoisement qui se ressent dans les tribunes. » Pour autant, tant que le plaisir et les rencontres humaines au sein du Huit seront au rendez-vous, il continuera.

Flamme

Ce vingtième titre du Stade Toulousain conquis il y a quelques jours, Jean-Marc Arnaud le savoure avec sagesse. « J’avais prévenu avant les années noires que c’était dans les moments difficiles que nous verrions les vrais supporters ». Le renouveau est donc d’autant plus apprécié qu’il est fondé sur l’identité du club. « Nous avons fait à nouveau éclore des jeunes et, surtout, le projet place le jeu avant le résultat. Tout ce qui permet à un supporter de s’identifier. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.