jeudi 3 décembre 2020
Sports Joris Palomé, «individuel dans l'effort mais collectif dans l'esprit"

[Il mérite de faire la Une] Joris Palomé, «individuel dans l’effort mais collectif dans l’esprit”

 

Joris Palomé baigne dans le sport depuis toujours. Il obtient le diplôme pour enseigner le Crossfit à Paris et ouvre deux centres en 2014. Si cette discipline croisée, à mi-chemin entre gymnastique, athlétisme et haltérophilie a été créée dans les années 1970, elle ne se développe réellement que depuis l’année 2003. Après une participation à diverses manifestations sportives d’envergure, comme l’Open ou le French Throwdown, il décide de troquer la compétition contre le plaisir et la gestion d’entreprise.

 

Intense. Joris Palomé a fait ses armes au Rugby, au sein du Castres Olympique et du club de Lavaur qui évolue en fédérale 1. Pratiquant aussi l’alpinisme, c’est après son ascension du Mont Blanc, recherchant  «un sport assez intense pour la préparation physique», qu’il  a trouvé refuge dans le Crossfit en 2013. «J’ai accroché direct !»

  1. En parallèle à son parcours sportif, le jeune homme âgé de 25 ans a obtenu un master Marketing à Toulouse Business School, suite à un DUT Tech de Co et une licence commerciale. Ses formations lui ont été bénéfiques. Car aujourd’hui, il gère sa propre entreprise, après avoir obtenu le droit d’entraîner et de développer son activité.

Entrepreneur. En Août 2014, il ouvre le « Crossfit Minimes », «l’un des premiers de l’agglomération», proche de la station de métro La Vache. Depuis décembre, l’entrepreneur gère un second centre à Albi. Il doit donc se consacrer davantage à la gestion de ses projets. «Maintenant, je le fais plus pour le plaisir que pour la compétition.»

Coaching. Cet esprit compétitif, le gérant continue néanmoins de l’exploiter à bon escient, en motivant ses adhérents à participer à l’Open de Crossfit, dans lequel il s’est lui-même lancé plu tôt. « C’est la seule compétition officielle d’une discipline dont il prône l’esprit collectif, de coaching et de proximité, malgré un effort physique purement individuel. »

Démonstration. Ce samedi 11 avril, de 14 heures à 18 heures sur la place Wilson, il prévoit d’organiser une démonstration gratuite pour développer l’image de cette discipline croisée, qu’il décrit comme « très bénéfique pour la pratique des autres sports ».

On the web

http://www.crossfitminimes.com/

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport