jeudi 9 décembre 2021

Contact

ActualitésVélorues. Dans quelles rues de Toulouse, est-il interdit de dépasser les vélos...

Vélorues. Dans quelles rues de Toulouse, est-il interdit de dépasser les vélos ?

Comme d’autres villes de France, Toulouse expérimente les vélorues et déploie de nouveaux panneaux de circulation. Les automobilistes n’ont plus le droit de doubler les cyclistes dans certaines rues de la Ville rose. Mais lesquelles?

panneau vélorue toulouse
Un panneau signalisant l’entrée d’une vélorue à Toulouse © NB / Le Journal toulousain

Représentant une voiture rouge derrière un cycliste sur fond bleu, de nouveaux panneaux de signalisation ont fait leur apparition dans certaines rues de Toulouse. Surprenants au premier abord, ces panneaux inhabituels marquent l’entrée dans une “vélorue”. Un dispositif né en Allemagne dans les années 1980 qui donne la priorité aux cyclistes sur les véhicules motorisés quand la chaussée est trop étroite pour permettre un dépassement dans les conditions optimales de sécurité. Déjà adoptés par les pays du Nord de l’Europe comme le Danemark ou les Pays-Bas, habitués des politiques volontaristes de promotion des déplacements doux, les vélorues s’imposent lentement en France.

En effet, une réforme du Code de la route, datant du 2 juillet 2015, autorise les gestionnaires de voirie à indiquer au sol, en général par un symbole de cycliste surmonté d’un double chevron, une trajectoire conseillée pour les deux roues. Sur les portions ainsi matérialisées, ces derniers ne sont alors plus soumis à l’obligation de se serrer sur la droite de la chaussée pour laisser le passage aux autres véhicules. L’entrée et la sortie d’une vélorue sont signalées par des panneaux, également présents dans les rues adjacentes.

velorue toulouse ùarquage au sol
Le marquage au sol qui signale une vélorue à Toulouse © NB / Le Journal Toulousain

Plusieurs vélorues en test à Toulouse

Après Bordeaux, Dijon ou Strasbourg, la première ville française a avoir expérimenté cette nouvelle règle en mai 2017, Toulouse s’est à son tour lancé dans la conversion de certaines de ses voies en vélorues. « La mairie poursuit ses aménagements pour favoriser et sécuriser la pratique du vélo. Les vélorues concernent certaines rues trop étroites pour réserver une voie aux cyclistes, et peu empruntée par les automobilistes pour des dessertes locales. Déployé entre autres dans le centre-ville, rue des Potiers, rue des Amidonniers et rue Riquet, ce dispositif est amené à s’étendre », précise la Ville de Toulouse qui a ouvert une consultation sur la plateforme municipale jeparticipe.toulouse.fr afin de permettre aux usagers de se prononcer sur ce nouvel aménagement.

Lutter contre les “dépassements rasants”

En obligeant les véhicules motorisés à rouler à une vitesse modérée derrière les vélos, les pouvoirs publics espèrent améliorer la cohabitation entre les usagers et lutter contre les “dépassements rasants”, pourtant interdits par le Code de la route. En effet, la loi impose aux automobilistes de laisser un espace minimum d’un mètre lors de tout dépassement de cycliste dans une agglomération. Une règle trop régulièrement ignorée qui interdit, de fait, les dépassements dans la plupart des rues du centre-ville.

Nicolas Belaubre
Nicolas Belaubre a fait ses premiers pas de journaliste comme critique de spectacle vivant avant d’écrire, pendant huit ans, dans la rubrique culture du magazine institutionnel ‘’à Toulouse’’. En 2016, il fait le choix de quitter la communication pour se tourner vers la presse. Après avoir été pigiste pour divers titres, il intègre l’équipe du Journal Toulousain, alors hebdomadaire de solution.
 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img