[Tribune juridique] Divorce et prestation compensatoire

La rédaction
15 octobre 2015 - 08:00

Commentaires

Le 28 décembre 2015 - 04:10 à 4 h 10 min, Rodon a dit :


Si j'avais connu les lois telles que je les connais (un peu mieux aujourd'hui), jamais je ne me serais marié. Même pas avec un pistolet pointé sur la tempe.
Mes qualifications professionnelles (donc mon salaire) étant largement supérieures à celles de mon épouse, cela suffisait à me faire vivre avec une épée de Damoclès sur la tête pour le restant de mes jours. Avec le mariage je devenais la victime d'un chantage institutionnalisé: " si tu bouges, si tu ne lui fais pas toutes les courbettes qu'elle désire, si tu ne dis pas amen à ses désirs, alors on t'exécute ". Elle par contre pouvait tout se permettre puisque gagnante dans tous les cas. Je ne le savais pas mais elle elle le savait dès le début ... Tout ce que je lui ai laissé par le biais de la communauté réduite aux acquêts: j'en ai mis 3 fois plus qu'elle au pot commun pour au final en récupérer moins qu'elle. La communauté réduite aux acquêts est vraiment un sacré piège malintentionné tendu par les pouvoirs publics à tous les hommes.
Au 21ème siècle je ne comprends même pas pourquoi les pouvoirs publics ne suppriment pas le mariage. C'est un système totalement immoral qui permet à l'un des conjoints (le moins qualifié) de s'enrichir sur le dos de l'autre, non seulement il profite de l'autre pendant le mariage mais il profite aussi des efforts et des sacrifices que l'autre a consenti pendant sa jeunesse pour passer concours et diplômes. Immoral et anti républicain car opposé au concept de méritocratie, le mariage devrait disparaître du code civil. A chacun selon ses mérites !


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.