Avec ses bons résultats, Toulouse White Biotechnology veut devenir un leader européen

Locaux de TWB © Bryan Faham

Le centre de recherche Toulouse White Biotechnology, qui a accueilli huit nouvelles entreprises depuis l’an dernier, a réalisé un chiffre d’affaires de 8 millions d’euros. L’institut s’apprête à déménager en 2020 pour continuer à se développer.

Les voyants sont au vert pour Toulouse White Biotechnology (TWB). Le centre de recherche, qui accueille et accompagne des projets de chercheurs et d’entreprises, a réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires de 8 millions d’euros, dont 3,1 millions d’euros de subventions, d’après son fondateur Pierre Monsan. Ce dernier dressait un bilan de l’année écoulée ce jeudi 4 avril dans les locaux de l’Université fédérale de Toulouse Midi-Pyrénées : “Nous sommes une structure publique, mais nous nous gérons comme une entreprise privée. Nous amortissons tous nos investissements.” Au bout de six ans de fonctionnement, TWB peut ainsi se targuer de disposer d’une trésorerie de 5 millions d’euros. 

Le centre de recherche, qui a accueilli trois nouveaux membres l’an dernier et cinq cette année, rassemble maintenant 50 acteurs. Parmi eux : sept investisseurs, neuf partenaires publics, et 34 industriels, dont Green Spot Technologies. Toulouse Métropole a tout fait pour attirer cette start-up néo-zélandaise qui produit de la farine nutritionnelle enrichie en vitamines à partir de cultures de champignons. 

“Faire de TWB une marque internationale” 

Arrivé aux commandes de TWB en janvier, Olivier Rolland, chimiste de formation, s’est fixé un objectif clair : faire de Toulouse White Biotechnology un leader européen de la biotechnologie industrielle. “Si vous regardez bien, les leaders sont tous aux Etats-Unis. Mais il n’y en a pas qui se distingue en Europe”, explique le dirigeant. 

Le travail a déjà commencé. En plus d’organiser des événements destinés aux start-up européennes, le centre de recherche veut se forger une image de marque. Le fondateur précise : “Je ne dis plus Toulouse White Biotechnology. D’abord car le terme est un peu barbare, mais surtout car nous essayons de faire de TWB une marque nationale et internationale.” Aussi, TWB prévoit également de déménager dans des nouveaux locaux situés à l’INSA au quatrième trimestre 2020. Avec une surface de 15 000 m², il doublera sa surface actuelle et pourra accueillir plus de membres.

 

Bryan Faham

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.