Toulouse. Un nouvel espace vert de 2 hectares en pleine ville

Le parc de la Poudrerie, un nouveau jardin de deux hectares va ouvrir au public sur l’île du Ramier, dans le cadre du grand projet d’aménagement d’espaces verts autour de la Garonne.

parc de la Poudrerie
Parc de la Poudrerie © Toulouse métropole

Le parc de la Poudrerie, sur l’île du Ramier, a été inauguré ce samedi 5 octobre par Jean-Luc Moudenc, le maire de Toulouse. Cet écrin de verdure de deux hectares, qui fait désormais partie des jardins publics de la ville, s’inscrit dans le cadre de la reconversion de l’île du Ramier en poumon vert, avec le projet de Grand parc Garonne. Un programme d’aménagement d’espaces publics qui s’étend sur 32 kilomètres autour de Toulouse, le long des rives de la Garonne, afin de favoriser une meilleure articulation entre la ville, son fleuve et la nature.

Jeux pour enfants, bancs ou jardins collectifs, de nombreux aménagements ont été installés afin de permettre aux Toulousains de se promener et de profiter au mieux de ce nouveau lieu de détente. En complément des palmiers, cèdres, platanes et autres micocouliers déjà présents, la métropole a prévu de planter une centaine de jeunes arbres supplémentaires à la fin du mois de novembre.

D’où vient le nom du parc de la Poudrerie ?

Historiquement, le site du parc de la Poudrerie était dédié au XIXe siècle à la production de poudre à canon. Une activité qui a cessé peu avant la Première Guerre mondiale et laissé place à des résidences accueillant du personnel de la Société nationale des poudres et explosifs (SNPE) jusqu’au rachat du terrain par la métropole de Toulouse en 2018.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.