samedi 24 octobre 2020
Actualités À Toulouse, un meeting organisé par la CGT, pour « la dignité...

À Toulouse, un meeting organisé par la CGT, pour « la dignité et l’emploi »

Suite à l’annonce de suppressions massives d’emplois dans plusieurs secteurs, comme l’aéronautique, la CGT organise un meeting public, ce jeudi à 18h, à la Bourse du Travail de Toulouse.

La CGT organise un meeting public pour défendre la “dignité et l’emploi” à la Bourse du Travail. Crédit : Mikani / Wikimedia Commons / CC-BY-SA-4.0

« Défendre la dignité et l’emploi. » Tel est le mot d’ordre de la CGT Haute-Garonne qui organise un meeting public ce jeudi 2 juillet à Toulouse, retransmis en direct sur la page Facebook du syndicat. L’objectif étant de discuter de la situation de l’emploi en Occitanie, mais aussi dans toute la France et de faire connaître les revendications des salariés, tous secteurs confondus. Celles des livreurs, des employés de l’enseigne de grande distribution Auchan, mais aussi d’Airbus et de ses sous-traitants, d’Air-France, et même du CHU de Toulouse, explique Cédric Caubère, secrétaire général de l’Union départementale de la CGT en Haute-Garonne.
Ainsi, de nombreux groupes installés dans la région toulousaine annoncent des licenciements en masse, et pour Cédric Caubère, « cette situation est inacceptable ». « Les salariés sont les plus nécessiteux. Ils étaient là pendant la crise. Ils ont continué à travailler pendant le confinement. Ils se sont occupés de leurs enfants. Ils ont fait beaucoup de sacrifices. Et au final leurs emplois sont en danger. »

Des licenciements qui auront des répercussions

D’autant que, comme l’explique Cédric Caubère, un plan de départ massif dans une grande entreprise telle Airbus, qui tient l’économie de toute une région, engendre forcément un effet domino sur d’autres secteurs. Hormis, les sous-traitants, les restaurateurs, par exemple, situés à proximité de l’avionneur pâtiront également de la situation. Les salariés du groupe profitant de ces services. « Si Airbus s’effondre, alors le bâtiment, les commerces, la restauration et bien d’autres secteurs, suivront le même chemin », poursuit-il.

« Des solutions existent »

Pour Cédric Caubère, il existe des solutions très simples pour faire face à la crise. Il faut « conserver l’emploi avant tout », en diminuant le temps de travail et en augmentant le salaire des employés. « Ainsi, le salarié n’est pas pénalisé par la suppression de son poste et le chômage massif peut être évité. »
En revanche, selon le syndicaliste, ces solutions « ne viendront pas des décideurs, qui n’ont pas pris les mesures nécessaires pour pallier cette crise. Elles seront émises par des salariés qui ont décidé de prendre leur destin en main ».
Le meeting de ce jeudi 2 juillet, sera l’occasion d’aborder la manière dont chaque employé peut agir. Le rendez-vous suivant est programmé le 9 juillet, au rond-point Dewoitine à Blagnac, lors d’une action spécifique à l’aéronautique. « Durant cette journée, nous partirons d’Airbus, puis nous marcherons en direction des entreprises sous-traitantes, pour arriver à l’aéroport », informe Cédric Caubère.

Léa Barrau

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport