mardi 1 décembre 2020
Actualités Tout roule pour Julie et son ‘’Cookie’s bike’’ !

[Shop’n saveurs] Tout roule pour Julie et son ‘’Cookie’s bike’’ !

 

Success cookies. Il y a un an, Julie a débarqué dans les rues de Toulouse sur son ‘’Cookie’s bike’’. Une idée insolite qui remporte un certain succès auprès des passants.

 

Dès qu’elle s’arrête sur une place, elle attise la curiosité avec son équipement atypique. Un triporteur réaménagé pour vendre ses cookies faits maison. Julie, pâtissière de métier, a quitté les boutiques traditionnelles pour rouler à son compte. Pourquoi le cookie ? « C’est facile à manger, déclinable à l’infini, ça se conserve bien, on peut le faire chez soi », énumère la jeune femme. Simple et efficace en somme. Dans les bonbonnières, on trouve les recettes favorites de Julie : chocolat noir/noisettes, chocolat blanc/noix de macadamia, le muesli (à base de cranberry et flocons d’avoine notamment), sans oublier son ‘’best-seller’’ : « le ‘’million caramel baby’’ au chocolat au lait avec un cœur de confiture de lait ». Chaque matin, Julie se met aux fourneaux dans son labo, chez elle, puis elle part vendre sa petite production du jour dans l’hyper-centre toulousain. Elle fournit également quelques enseignes comme le concept store ‘’Slow concept’’, La brûlerie des Filatiers ou encore le food truck ‘’Les mecs au camion’’. Ces collaborations lui permettent de s’assurer un revenu fixe, en plus des bénéfices liés aux ventes dans la rue. En un an d’activité, Julie est satisfaite du bilan de sa micro entreprise et arrive à vivre de ses cookies. Il faut dire qu’elle n’a pas beaucoup de frais, mis à part la matière première des biscuits. Le triporteur, elle l’avait déjà : « J’amenais mes enfants à l’école avec, avant de m’en servir comme ‘’cookie’s bike’’ ! », raconte-t-elle. Un peu de bricolage, « fait maison aussi », et le tour est joué. « Au début, il y a eu un peu de casse… », avoue-t-elle en rigolant. Aujourd’hui, l’engin est un peu plus perfectionné, ce qui ne l’empêche pas de casser un couvercle de de temps en temps… Qu’importe, Julie est satisfaite de sa nouvelle vie d’indépendante. D’ailleurs, les passants ne manquent pas de l’encourager et de la féliciter pour son initiative. Aujourd’hui, Julie a déjà d’autres projets en tête. Une boutique pourrait ouvrir en 2015, mais elle n’abandonnera pas pour autant son Cookie’s bike !

 

Infos pratiques :

Le ‘’Cookie’s bike’’ circule autour du Capitole, de la Daurade et de la place de la Bourse principalement. En semaine, on retrouve Julie entre midi et deux, ou à l’heure du goûter le mercredi et le samedi.

Prix : 1,5 euro le cookie. 5 achetés, 1 offert !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport