vendredi 24 septembre 2021

Contact

Actualités Retrouver le bon goût de l'enfance au "fils à maman"

[shop’n saveurs] Retrouver le bon goût de l’enfance au “fils à maman”

Régressif. Il était une fois 5 copains liés comme les doigts d’une main qui se lancèrent un défi. Et non des moindres : monter un restaurant pour retrouver le goût de la cuisine de leurs mamans.

Ni une ni deux, ce fut chose faite, dans la capitale. 5 ans plus tard, le fameux club des cinq a pris quelques centimètres et du grade. Au total ce sont 21 lieux ouverts entre Paris et Hong-Kong en passant par la Baule, qui régalent « les gourmands de la pire espèce… ceux qui tueraient pour une blanquette ! » Les fils à maman version Toulouse est le dernier né du genre. Aux commandes : Hendrick, un fils à maman bien de chez nous qui s’est greffé à la joyeuse bande : « J’ai eu un véritable coup de foudre pour le concept à Bruxelles.» Rapidement il rentre en contact avec la fine équipe et ouvre son propre terrain de jeux, rue pharaon en mai 2014. Déco chinée, Goldorak en pagaille, avalanches de bonbons, dessins-animés en boucle et jolies briquettes font tout le charme du lieu. A table, entre les croquettes de Babybel panées, le risotto de coquillettes ou le cheesecake aux Oréos on se met au premier rang pour ne rien manquer… « On voulait faire revivre des saveurs oubliées et offrir un service « à la cool »». Banco. Ici tout le monde se tutoie et il y a même une « roue des gourmands » au bar qui permet de mettre un peu d’ambiance via des gages bon enfant : « Un diner ou un café gratuit pendant un an, payer un verre à un inconnu, faire la plonge etc…». En tout cas une chose est sûre, le créneau de la cuisine régressive n’est plus à prendre à Toulouse. Pour les jusqu’au-boutistes, une maman débarque carrément tous les premiers mardis du mois pour apprendre au chef à faire recette… « C’est un évènement à chaque fois, en salle tout le monde veut la voir et le chef -comme tous les fils à maman- lui prête ses fourneaux avec beaucoup de respect…» Un lieu qui cartonne, et qui risque de faire d’autres petits puisque « 2 ou 3 autres « fils à maman » devraient ouvrir rapidement dans le sud-ouest ». Plus savoureuse qu’une machine à remonter le temps, l’antre des gourmands de tous âges régale déjà les foules et risque de devenir la nouvelle madeleine de Proust des toulousains. A taaaable !

Les fils à maman, 1 rue pharaon 31000 Toulouse 05.62.26.40.12 http://www.lesfilsamaman.com/

INFO+ : Un livre compilation des VRAIES recettes de VRAIES mamans (des fils à maman) en vente au coin du bar pour 11,90 €.

 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img