Une semaine pour les mobilités douces à Toulouse

Cette année, Toulouse a placé la semaine européenne de la mobilité sous le signe des transports durables. À commencer par la marche et le vélo.

ballade-vélo
©-DR

« Je trouve que c’est une rentrée très vélo à Toulouse, j’en vois partout ! » constate Jean-Michel Lattes, premier adjoint au maire et vice-président de la Métropole, en charge des déplacements. “Safe walking, cycling”, c’est sous le signe de la marche et du vélo qu’a été positionnée la Semaine européenne de la mobilité dans la Ville rose, du 16 au 22 septembre.

« Ces modes-là ont un triple avantage : ils rendent l’air plus respirable, ils améliorent la sécurité de circulation pour les habitants et les touristes et ils sont bons pour la santé », résume Jacqueline Winnepenninckx-Kieser, conseillère métropolitaine déléguée aux déplacements doux et aux modes actifs.

Assurer la continuité des parcours

Ainsi, dans le cadre du plan piéton, 141 panneaux de signalisation ont été déployés dans le centre-ville afin d’indiquer le temps de marche nécessaire pour se rendre d’un site à l’autre. Et le vélo bénéficie, à l’échelle de la commune, d’un budget en augmentation de 10,5 millions d’euros, pour prolonger entre autres le réseau de pistes cyclables. « Il reste un chantier important pour assurer la continuité de ces parcours entre le territoire de la ville et ceux de la métropole », admet Jean-Michel Lattes.

Quant à la piétonnisation de la zone qui entoure le pont Neuf, réclamée notamment par l’association Deux pieds deux roues, le vice-président explique qu’elle ne pourra pas se faire avant le lancement de la troisième ligne de métro : « Nous ne pouvons pas encore supprimer les bus sur cet axe, au risque de priver des Toulousains de leur accès au centre. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.