vendredi 23 avril 2021

Contact

ActualitésRoms :un programme d'insertion est en cours

Roms :un programme d’insertion est en cours

Depuis mars dernier, la mairie de Toulouse et la préfecture ont lancé un programme d’insertion des Roms : la MOUS (Maîtrise d’œuvre urbaine et sociale). Qu’en est-il ?

 

Cofinancée par l’Etat et la municipalité, la MOUS est un plan qui mobilise plusieurs types d’acteurs pour favoriser l’intégration des populations roumaines et bulgares sur le territoire. Lancé en mars à Toulouse, l’ancienne municipalité avait choisi le CATHS (un groupement d’intérêt économique qui regroupe notamment le CCPS, une association lyonnaise l’ARTAG qui intervient auprès des gens du voyage et un cabinet d’architectes) pour travailler sur le sujet et proposer des « solutions concrètes, liées à l’habitat notamment », explique Emmanuelle, salariée du CCPS (Comité de Coordination pour la Promotion et en Solidarité des communautés tziganes). Elle n’en dévoile pas trop car les conclusions de la MOUS n’ont pas encore été transmises à la municipalité.

Une rencontre s’est déjà tenue avec la nouvelle équipe municipale en juin dernier. Une autre réunion est prévue le 3 octobre prochain pour aborder les différents projets pensés par la MOUS. Contacté, Daniel Rougé, adjoint en charge de la solidarité, préfère attendre cette échéance avant de s’exprimer sur les solutions qui seront adoptées.

L’enquête menée par la CATHS révèle en tout cas des chiffres alarmants sur la situation des Roms à Toulouse :

1240 roms sont recensés, dont 750 adultes. Parmi ces derniers, 5% travaille de manière déclarée (salariés ou auto-entrepreneurs) ce qui représente moins de 40 personnes au total. En outre, une vingtaine de personnes ont été identifiées comme travaillant « au noir », dans l’agriculture, le bâtiment ou l’entretien ménager.

L’insertion professionnelle des Roms est aujourd’hui quasiment au point mort. Le CCPS dispose de salariés qui travaillent exclusivement sur cette problématique. Ils aident à l’inscription à Pôle emploi, à réaliser les CV, ou à orienter vers des formations. « Un travail de fourmi car on manque de bénévoles», lance Germain Clément, coach de l’insertion professionnel au CCPS (et trésorier de l’association). L’association œuvre également à la scolarisation des plus jeunes, le seul moyen de favoriser  l’intégration de la prochaine génération.

 

Pour en savoir plus :

Retrouvez le dossier de la semaine : « Intégration des Roms à Toulouse : parcours impossible ? »

Articles en rapport

Toulouse : fort recul du tourisme de loisirs en 2020

Dans son bilan d’activité 2020, Toulouse Métropole dresse un constat plutôt négatif du tourisme de loisirs. Sites fermés, visiteurs absents… Impacté par l’épidémie de...

Restructuration des activités d’aérostructure d’Airbus : « Ils désindustrialisent notre pays pour aller produire à moindre coût »

Un plan de restructuration des activités d'aérostructure d'Airbus et ses filiales a été annoncé, avec à la clé la création d'une nouvelle entreprise. Décryptage. Le...

[DIRECT] Les quatre astronautes de la mission Alpha sont installés dans la capsule Crew Dragon

Ce vendredi 23 avril 2021, Thomas Pesquet, astronaute de l'agence spatiale européenne (ESA), décollera du centre spatial Kennedy en Floride à bord de la capsule...

Détenue transgenre : « Nous ne pouvons pas la fouiller, c’est illégal »

À la maison d’arrêt des Seysses, au Sud de Toulouse, une détenue transgenre a obtenu son transfert dans le quartier des femmes. Incarcérée depuis...

Vidéosurveillance ou vidéoprotection ? Une nouvelle sémantique destinée à « restreindre les limites de la pensée »

Les caméras installées par la mairie de Toulouse ont permis d’interpeller une femme accusée d’avoir tagué la basilique Saint Sernin. Il n’en fallait pas...

Éveiller les enfants aux grands enjeux contemporains

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img