La start-up toulousaine Robins des mers œuvre à la réduction des déchets en mer

À l’aide d’outils innovants et de la mobilisation d’une communauté engagée, la start-up toulousaine Robins des mers a pour ambition de réduire les déchets en mer. À commencer par la Méditerranée.

Equipe Robins des mers

Réduire les déchets en mer de manière participative. C’est l’objectif de la start-up Robins des mers, créée en 2018. Pour y parvenir, Alexia Idrac, sa fondatrice, et les huit bénévoles que compte la structure ont mobilisé une véritable communauté. Essentiellement constituée de navigateurs, mais aussi d’associations environnementales et de citoyens, cette dernière s’engage dans la protection active des milieux aquatiques. Non seulement en diminuant leur production de détritus, mais en ramassant ceux qui polluent les mers.

Des solutions concrètes pour réduire les déchets en mer

Trois outils sont mis à leur disposition par Robins des mers. Pour que les marins puissent repêcher les déchets flottants, « nous avons équipé les gaffes de mouillage (perche munie d’un crochet) présentes sur tous les bateaux d’un filet rétractable », explique Alexia Idrac. La start-up a également imaginé un compacteur manuel spécialement adapté aux contraintes de navigation. Et développé une application éponyme permettant de géolocaliser à la fois les déchets ramassés et les points de collecte. « Ainsi, nous disposerons d’un retour chiffré des actions des 600 membres la communauté. Tout en identifiant les lieux de dépôts sauvages, qu’ils se situent au large ou en ville. Nous travaillons sur l’eau et sur terre car nous savons que 80 % des détritus retrouvés dans les océans proviennent des continents », précise la fondatrice de Robins des mers.

Une opération de crowdfunding a été lancée sur la plateforme Ekosea afin de financer la phase ultime de la production des prototypes. Ceux-ci seront expérimentés en octobre prochain en Méditerranée, mer la plus polluée d’Europe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.