mercredi 8 décembre 2021

Contact

ActualitésUn réseau de transports régional global

Un réseau de transports régional global

Bientôt, tous les trains et les bus d’Occitanie seront rouges et estampillés Lio, nouveau service public des transports. Le transfert, l’an dernier, des compétences départementales en matière de déplacements interurbains et scolaires permet à la Région de proposer une offre globale et unifiée.

©DR

Intermodalité, harmonisation des tarifs, fin de la concurrence entre les types de transports… Le regroupement des compétences en la matière est source de cohérence. Et de réorganisation car, alors qu’auparavant sa tâche se limitait à définir et financer les grandes politiques de transport, la Région doit désormais également prendre en charge les trains et les bus du quotidien. « Cela a demandé une période d’adaptation pour les agents.

« C’est formidable d’avoir la gestion du transport dans son ensemble »

 

Ils ont pu découvrir ce que c’est d’être le maire d’un petit territoire, avec tous les problèmes auxquels il est sans cesse confronté », raconte Carole Delga, présidente de la Région. Par exemple, l’Occitanie gère à présent, à la place des Départements, les contrats des transporteurs, les entreprises propriétaires des bus et des cars scolaires. Il a été décidé qu’au fur et à mesure de leur renouvellement, certaines délégations seraient divisées « de manière à ce qu’il n’y ait pas que de grands transporteurs nationaux qui répondent à l’appel public, mais aussi des locaux, plus petits. Il est nécessaire d’avoir une irrigation de tous les territoires ».

Sur le plan financier également, le transfert de compétences est intéressant, car un périmètre plus grand permet de faire des économies d’échelle et de mutualiser les moyens : « Ce que nous gagnerons, nous le réinjecterons pour baisser les tarifs des transports scolaires », annonce Carole Delga. « C’est formidable d’avoir la gestion du transport dans son ensemble parce que cela offre l’opportunité d’agir vraiment, d’avoir une politique incitative globale. »

Philippe Salvador
Philippe Salvador a été reporter radio pendant quinze ans, à Toulouse et à Paris, pour Sud Radio, Radio France, RTL, RMC et BFM Business. Après avoir été correspondant de BFMTV à Marseille, il est revenu à Toulouse pour cofonder le magazine Boudu.
 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img