mardi 18 janvier 2022

Contact

spot_img
ActualitésRepas de Noël : la sélection vin du caviste de l’année

Repas de Noël : la sélection vin du caviste de l’année

Quels vins choisir pour accompagner votre traditionnel repas de Noël ? Le Toulousain Eric Cuestas, nommé caviste de l’année 2021 par la revue spécialisée Vins de France, dévoile ses conseils avisés. Depuis 2002, il dirige la boutique “Le Temps des Vendanges”, place de l’Estrapade à Toulouse.

Eric Cuestas
©Le Temps des Vendanges

Derniers préparatifs pour les fêtes de fin d’année et surtout, pour le tant attendu repas de Noël… Afin de sélectionner au mieux les vins qui accompagneront vos mets, suivez les conseils du Toulousain Eric Cuestas, élu caviste de l’année 2021 par la revue Vins de France. Depuis 2002, cet ancien sommelier transmet sa passion du vin dans sa boutique “Le Temps des Vendanges”, place de l’Estrapade à Toulouse.

Du blanc en entrée

Huîtres, bulots et autres fruits de mer restent majoritaires sur les tables lors des repas de famille de fin d’année. Avec ces coquillages, le patron du ‘’Temps des Vendanges’’ conseille des matières “claquantes, salines et désaltérantes”. Autrement dit, des “vins blancs minéraux”. Selon lui, un “Muscadet Sèvre et Maine” reste un “classique redoutable” à servir avec ce type d’entrées.
Pour accompagner des huîtres et des poissons crus, Eric Cuestas a bien d’autres suggestions, dont l’une se révèle être sa “découverte de l’année”. Ce dernier se dit surpris et marqué par les vins blancs du “Château Plaisance”, et leur “capacité à révéler un terroir insoupçonné”.
Autre mets incontournable du repas de Noël, le traditionnel foie gras. D’après le Toulousain, cette spécialité du Sud-Ouest se marie à merveille avec des vins contenant des sucres résiduels (quantité de sucre restant dans le vin après la fermentation alcoolique). Parmi ces derniers, Eric Cuestas recommande notamment un “Jurançon” moelleux.

Du rouge pour la volaille

Si le blanc semble indissociable de l’entrée, le plat de résistance lui, offre beaucoup plus de possibilités. Surtout s’il s’agit d’une dinde ou d’un chapon, comme cela sera le cas dans de nombreux foyers. Cette fois-ci, le caviste insiste sur l’importance de suivre ses préférences et ses goûts. En effet, avec la volaille, “le spectre des accords est plus large”, souligne-t-il. Néanmoins, le Toulousain suggère des vins aux matières souples et délicates, comme des “vins rouges de Bourgogne Irancy” ou des Bordeaux plus fleuris, comme le “Pomerol”.
Dans un autre registre, il conseille également des vins du Sud de la vallée du Rhône à base de grenache, un type de raisin provenant d’Espagne. L’intérêt ici est de ne pas “dénaturer la chair délicate de la dinde, avec des vins aux tannins trop imposants”, explique-t-il.

Pour achever ce festin, la bûche de Noël est, bien évidemment, de la partie. Les vins liqueur ou composés de sucres résiduels seront les plus adaptés à ce dessert. Eric Cuestas préconise les “Bulles de Gaillac”, des vins festifs, à petit budget. Ou un vieux “Rivesaltes“.

Charlotte Benatti

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.
 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img