vendredi 4 décembre 2020
Actualités Alain Temime est le "redac chef" de la semaine

Alain Temime est le “redac chef” de la semaine

Photo par Franck Alix

 

Depuis 1999, Alain Temime est le président de l’association « Mieux vivre » du quartier Chalet, Concorde, Matabiau. Ce Toulousain d’adoption, originaire de Marseille et « fier de l’être », est engagé pleinement à défendre les intérêts de son quartier et des riverains, notamment sur « les problèmes d’incivilités et de propreté ».

 

Adoption des couples homosexuels

Il y a une méconnaissance sur ce sujet. A concentrer le débat sur le mariage, je n’avais pas compris que la loi légalisait également l’adoption pour les couples homosexuels. Aujourd’hui, les demandes en ce sens sont donc légitimes car il est logique que la loi soit appliquée. Sur le fond, je pense que ce sujet mérite plus de réflexion. Cela pose la question de la définition de la famille. Qu’un couple veuille une reconnaissance sociale via le mariage, c’est compréhensible. Leur conférer une autorité parentale, c’est autre chose. Ce peut être lourd de conséquences pour les enfants. Avons-nous assez de recul pour évaluer cela ? En même temps, on ne peut pas savoir si on n’essaie pas. C’est vraiment un débat compliqué. Il me semble que des gens qualifiés sur ces questions devraient y réfléchir, quitte à adapter la loi.

 

La LGV : peut-on toujours y croire ?

Je suis complétement favorable à l’arrivée de la LGV à Toulouse. Ce serait une relance pour le quartier Matabiau, aujourd’hui en déshérence. Une étude est en cours pour revoir la configuration du secteur avec la LGV et la nouvelle gare. Aujourd’hui, dans les grandes lignes, les choses sont actées. Certains détails restent à régler, mais la LGV devrait arriver en 2017. Concrètement, on en attend des retombées positives. Le quartier d’affaire et les enseignes attractives vont redynamiser la rue Matabiau et les alentours. Cela va amener une autre clientèle, surtout des chefs d’entreprise. Cela ne peut être qu’un plus pour le quartier et pour Toulouse. La gare Matabiau est certes très jolie, mais elle n’est plus à l’échelle de la quatrième ville de France. Il est temps que Toulouse soit à 3h30 de Paris.

 

Les députés PS de Haute-Garonne votent la confiance au gouvernement…

Les députés sont censés représenter les gens qui ont voté pour eux. Or, aujourd’hui, il y a une réelle déconnection entre les politiques et les électeurs. Ils ont suivi la ligne dictée par leur parti et le gouvernement, qui sont de la même sensibilité. Les députés sont dans la logique de soutenir la politique menée par la majorité présidentielle. A eux d’expliquer cette politique au niveau local, auprès de leurs administrés. Car aujourd’hui, elle n’est plus lisible, plus compréhensible par personne. Même le peuple de gauche est en grand questionnement. Les frondeurs ont montré qu’il y avait deux avis au sein de la majorité. Le débat est légitime, même dans un parti. Mais il faut reconquérir le terrain, sinon on va vers le clash.

 

Politique : Quelle est l’influence des conjoints ?

 

Vouloir travailler avec son conjoint se comprend. Qui de plus proche que ce dernier pour réaliser un travail de confiance ? Il a le plus souvent participé à tous les combats. Certains ont même consacré leur vie au parcours de leur époux/se. Mais dès lors qu’on confie un poste de salarié à un proche, la question du favoritisme pose problème. Si cela arrive souvent dans le privé, dans le public c’est l’argent du contribuable. Il faut donc justifier de ce qu’on en fait. Je pense qu’il faudrait plus de contrôle. Et puis il est normal de donner les mêmes chances à tout le monde. On peut aussi se dire : si le conjoint est compétent pour le poste, pourquoi pas ? En fait, je suis un peu partagé sur cette question.

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport