Rédac chef de la semaine [Dorian Dreuil]

Dorian Dreuil(07-04-2015)┬®franckalix-1À 16 ans, il s’engage aux côtés d’Action contre la faim en tant que bénévole. Volontaire et sensibilisé à la cause, il aspire à faire de l’humanitaire en parallèle de ses études, en direct de sa ville. En 2012 il devient délégué départemental et depuis juin 2014, il est le plus jeune membre du conseil d’administration d’ACF-France. Egalement étudiant en master de sciences politiques à l’UT1, il nous délivre cette semaine son point de vue sur les sujets traités par le Journal Toulousain.

Aurélie Renne

  1. 1. Baylet : le ciel lui est tombé sur la tête

Sale temps pour la Dépêche ! Entre Actu côté Toulouse qui concurrence Ugh, et le déclin de Jean-Michel Baylet en politique, ça ne sent pas bon pour le quotidien. En tout cas une chose, le système de dynastie, d’empire voire de baronnie ça ne passe plus. Il y a une méfiance voire une défiance des citoyens face à ça, et il faudrait pouvoir réglementer autour de cette problématique. D’autant que certains jeunes débordent de talents pour accompagner un renouvellement. « Une institution ne vaut que par les hommes qui la composent » : il y a un devoir d’exemplarité, ne l’oublions pas. Quant au cumul des mandats -qui lui était cher- vouloir garder un ancrage local pour comprendre le citoyen est un argument qui tient moyennement debout car à ce niveau ils ont assez de conseillers pour les aider à ce niveau là…

 

2. Nuisances sonores : un dialogue de sourds?

Justement j’habite rue Pargaminières, c’est un sujet que je connais bien ! Toulouse est connue pour son caractère festif mais ce n’est pas forcément incompatible avec le reste. Je pense que l’une des clés pour améliorer la situation est détenue par le maire de la nuit, il peut amorcer un dialogue entre les pouvoirs publics, les riverains et les tenants de bars. Si ce dialogue est traduit politiquement par la ville ce peut être une piste ! Ce qui a été fait jusqu’à aujourd’hui ne fonctionne pas : fermer les terrasses est un gros manque de pédagogie, c’est générateur de tensions tout simplement. Une chose est sure, cet esprit de la fête fait partie du sud dans l’inconscient collectif, et je crois même que l’idée de la place Saint-Pierre consacrée aux étudiants fait figure d’exception et crée des émules, c’est presque devenu une marque de fabrique des nuits toulousaines qu’on aimerait reproduire ailleurs…

3. Régionales : la droite recrute un leader

Il y a là une particularité du système électoral français : 6 élections en 5 ans, c’est une grosse sollicitation des citoyens ! Pourtant on le voit il y a un manque cruel d’informations et de pédagogie sur ces sujets. Les enjeux d’une élection à l’autre ne sont pas assez expliqués : si on n’est pas soit étudiant, soit politique, soit lecteur fidèle de l’actualité, on ne comprend rien aux compétences et aux rôles de chacun. Quant à la fusion des régions, je suis vraiment sceptique, on dirait qu’on a fait ça à la va-vite. Pour revenir à l’élection il y a là un vrai challenge pour la droite, dans cette région traditionnellement ancrée à gauche, à mon avis la stratégie de l’union UMP-UDI-Modem risque d’être reconduite aux régionales car cela a été la clef du succès au dernier scrutin.

4. Comprenez-vous l’interdiction de la réunion du NPA par Jean-Luc Moudenc?

En toile de fond, la liberté d’expression toujours. Pour moi elle souffre d’être trop politisée, alors que sa base est ailleurs ! Cela m’évoque, le jeune bloggeur saoudien Raëf Badawi qui devra subir 1 000 coups de fouet et passer dix ans en prison au prétexte qu’il aurait offensé l’Islam en créant un réseau de discussion sur le net. Le vrai débat est là. Ce genre d’événement, tout comme le massacre Charlie, devrait être le point de départ d’une mobilisation. Je ne sais pas si Moudenc a fait le bon choix en interdisant cette réunion du NPA, ce dont je suis sûr c’est que cela ne devrait pas être politisé, les pouvoirs publics n’ont pas à s’emparer de cette question, c’est aux citoyens de le faire au delà des clivages politiques.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.