mardi 1 décembre 2020
Actualités La géopolitique passe à la moulinette

[RDV de La Pergola] La géopolitique passe à la moulinette

Courtois. Nous avons convié Ivo Danaf et Damien Laborde à la table de la Pergola. Ravis de se retrouver à partager le même déjeuner, les deux hommes se sont appliqués à débattre des thèmes proposés : la sortie du livre d’Emmanuel Todd « Qui est Charlie ? », la vente de rafales au Qatar et le royal Baby…

Les hommes se connaissent mais retracent pour nous leur parcours respectifs et ne cachent pas leurs craintes face au premier sujet, sur l’ouvrage d’Emmanuel Todd encore non sorti au moment du débat : « c’est compliqué d’en parler sans l’avoir lu mais pour évoquer ce rassemblement, cela a été un des plus grands depuis la libération, l’émotion a été forte et ça s’est traduit dans la rue, de là à dire que je suis un fervent lecteur de Charlie Hebdo… » lance Damien Laborde. Il regrette que le mouvement ait finalement un peu « occulté » la tuerie du supermarché casher et pointe la question de l’identité en France : « comment une jeune génération peut-elle partir se faire endoctriner pour revenir commettre des attentats de cette ampleur? » Ivo Danaf analyse la sortie de ce livre comme « une tentative d’établir un profil socio psychologique des manifestants ». Pour lui, avant ça, pas grand monde n’était vraiment Charlie, d’ailleurs « si ça avait été le cas le journal n’aurait pas été en si mauvaise posture économique… » Lorsqu’on leur propose de passer au scanner la foule qui était dehors ce jour-là, le constat est édifiant : « Même si toutes les classes sociales étaient représentées, c’était une majorité de bobo, il faut bien le dire et les quartiers n’étaient pas là », explique Ivo. L’invité politique du jour se devait de saluer le respect dont ont fait preuve la plupart des élus, qui se sont présentés sans politiser la manifestation, sans sortir l’écharpe… Un mouvement qui a eu une répercussion mondiale, jusqu’au mea culpa des américains de ne pas avoir été présents. Mais pour nos invités, le livre d’Emmanuel Todd ne va pas vraiment jeter un pavé dans la mare, « il restera un détail que certains vont analyser », un succès qu’il s’agira surtout  de mesurer en fonction des ventes, quoi que « ce n’est pas forcément un gage de qualité, il n’y a qu’à voir le succès que rencontre Éric Zemmour », plaisante Damien. Une chose est sûre, « il y a un problème d’identité nationale dans ce pays, il faut en parler mais ce livre n’est peut-être pas le meilleur moyen d’apaiser les foules »… La brouillade d’œufs à la truite fumée littéralement dévorée, laisse rapidement place au cabillaud sauce chorizo qui servira de succulente transition.

“il n’y a qu’à voir le succès que rencontre Éric Zemmour” 

L’Emirat a signé le matin même du déjeuner-débat un contrat portant sur 24 avions de combat français Rafale. Est-ce un bon point pour Hollande ? « Plusieurs choses ont contribué à ces ventes, ce n’est pas seulement lui ! Aujourd’hui le contexte géopolitique est très favorable à plus de transactions, surtout depuis que les Etats-Unis soutiennent l’Irak et l’Iran ; Les monarchies du Golfe se sont un peu désengagées de l’armée américaine… et la parité dollars/euros a fait chuter le prix des rafales de 30% ! » Nos invités en connaissent un rayon sur le sujet et Damien Laborde, ajoute « N’oublions pas que la France a un rôle d’armement, c’est la quatrième nation exportatrice dans le domaine… C’est avant tout un bon message pour l’économie française. » Il précise néanmoins qu’il est « impossible d’attribuer les mérites de cette signature à Hollande seulement, car les équipes précédentes étaient déjà sur ces dossiers-là ! » Pourtant ce gros contrat n’est pas vu d’un bon œil pour tout le monde, car l’une des conditions de la vente serait l’obtention de droits de trafic supplémentaires vers la France pour la compagnie aérienne Qatar Airways… Une contrepartie dommageable pour Air France, déjà mise à mal financièrement et qui risque de de voir une partie du trafic détournée au profit de son analogue Qatari. « D’autant que la compagnie est en partie détenue par l’Etat français, précise Ivo Danaf, l’impact économique de cette vente est donc très profitable à court terme mais à moyen et long terme ce n’est vraiment pas l’idéal ! Mais sur le plan diplomatique ça reste un succès pour Hollande, on ne peut pas le nier, avec son implication dans l’Etat islamique il a participé à ce que l’image de la France puisse continuer de briller! » Et si le Qatar a plutôt mauvaise presse pour ses investissements récurrents dans l’hexagone, de l’immobilier au  pétrole en passant par le sport, il faut bien reconnaitre que sa stratégie fonctionne.

-Damien : C’est un peu les chinois ! Mais on ne peut pas mettre de côté le fait qu’ils ont les moyens de s’offrir le monde…

-Ivo : Le Qatar a soutenu des djihadistes en armant les brigades fidèles en Lybie, et cela reste sans doute dans les esprits… sans parler de son implication financière au PSG ! Il souffre d’une image négative mais n’oublions pas qu’il participe à dynamiser certaines économies européennes.

2015 reste l’année de tous les records pour l’industrie de l’armement tricolore, faut-il poursuivre dans cette voie ?

Damien : La question est là, comment être le pro de l’armement dans un pays démocratique ?

Ivo : C’est exactement ce que j’allais dire ! C’est certes une bonne nouvelle économique mais au niveau de la paix internationale il y a à redire… C’est bien de lutter contre le djihadisme mais n’oublions pas que des civils sont tous les jours victimes de ces attaques, en Egypte par exemple.

Damien : C’est tout de même une nécessité que l’industrie de l’armement puisse reposer ailleurs que sur les Etats-Unis. N’oublions pas qu’aujourd’hui 90% des recherches militaires finissent dans le civil, en première  ligne internet, le gps, l’aviation… il est donc nécessaire de maintenir un fleuron industriel en rapport avec l’armement !

A l’heure du café les esprits se détendent et notre dernier sujet risque de les y forcer d’autant plus : que penser du tapage médiatique autour du Royal baby ? Si pour Ivo Danaf la famille royale a toujours suscité des réactions, pour lui c’est un phénomène sociologique, « une confusion, une recherche d’appartenance à une identité… et un retour à certaines valeurs…même si ça rentre dans la rubrique people ! » Damien est admiratif de l’ancrage historique de la Grande Bretagne «  c’est le pays qui publie le plus de livres d’histoire en Europe… » il ajoute que « Charles a continué à éroder l’image de la monarchie, espérons que l’idylle amoureuse de Kate et William va redorer le blason de la famille royale… mais je regarde tout ceci avec le sourire ! » Quant à Ivo, il dit mieux comprendre cette ferveur que celle « liée à la téléréalité ! » On n’en est pourtant pas très loin, à voir les paris lancés autour du choix du prénom de ce bébé très attendu et des produits dérivés autour de la famille royale. Ont-ils réussi à se moderniser ? « Le prince a tout de même poussé le landau et conduit sa propre voiture ! C’est un prince normal ! Bientôt Lady Gaga deviendra une personne normale, c’est la normalisation via la téléréalité ! » se régale Ivo. Et Damien de rétorquer « être normal c’est in ! » Ce sera le mot de la fin, et nos invités -tout à fait normaux- retournent vaquer à leurs occupations.

 

 

Mini bios

Damien Laborde : Entrepreneur dans l’import-export, Damien Laborde est élu (UMP) à Colomiers depuis sept ans et vient d’entrer à Toulouse Métropole au côté du maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc. Candidat aux dernières élections municipales, il préside le groupe d’opposition au Conseil municipal, face au maire socialiste Karine Traval-Michelet.

Ivo Danaf : Président de l’UMIH 31 (Union des métiers et des industries de l’hôtellerie) depuis deux ans, Ivo Danaf est notamment le propriétaire de la discothèque toulousaine Le Purple. Après ses études de droit à la faculté de Toulouse, il crée son premier restaurant en 1993 : Le Fief, rue des lois. Depuis, il n’a pas quitté le milieu de la nuit et de la restauration.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport