vendredi 5 mars 2021
Actualités Un premier foyer de grippe aviaire en Haute-Garonne

Un premier foyer de grippe aviaire en Haute-Garonne

Un foyer de grippe aviaire hautement pathogène de type H5N8 a été détecté dans un élevage de Haute-Garonne, sur la commune de Grenade. Il s’agit du premier sur le département.

élevage poules grippe aviaire Haute-Garonne
CC Tsaag Valren-Wikimedia

La préfecture de Haute-Garonne a ordonné l’euthanasie de l’ensemble des volailles de l’exploitation dans laquelle a été repéré le premier foyer de grippe aviaire du département la semaine dernière. Pour prévenir tout risque de diffusion du virus, la zone de contrôle temporaire mise en place autour de l’élevage a cédé la place, le 21 janvier dernier à une zone de protection (3 kilomètres autour du foyer) et à  une zone de surveillance de 10 kilomètres, conformément à la règlementation. Afin de maîtriser le risque de diffusion du virus, les mouvements de volailles sont interdits sans ces zones où des mesures sanitaires strictes doivent être observées.

Les mesures mises en place pour circonscrire l’épidémie de grippe aviaire en Haute-Garonne

Dans le périmètre règlementé total:
– Confinement de tous les oiseaux et volailles.
– Déclaration des détenteurs d’oiseaux et volailles, auprès de la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) pour les professionnels, pour les particuliers auprès des mairies ou sur Internet.
– Signalement de tout signe clinique ou de mortalité à la DDCSPP ou auprès de votre vétérinaire sanitaire.
– Mise en œuvre des mesures de biosécurité adaptées pour éviter la diffusion de la maladie.
– Stricte limitation du transport des oiseaux dans ces zones, avec un nettoyage et une désinfection minutieuse des véhicules autorisés à circuler.

En outre, dans la zone de protection, des mesures complémentaires s’appliquent:
– Interdiction de transport des oiseaux (toutes espèces) et des œufs, sauf dérogation délivrée par les services vétérinaires de la direction départementale de la protection des populations (DDPP).
– Accès aux exploitations de volailles limité.
– Interdiction de transport et commercialisation des viandes de volailles à partir des établissements d’abattage, de découpe ou entrepôts frigorifiques, sauf dérogation délivrée par les services vétérinaires de la DDPP.
– Visite des élevages non commerciaux par les vétérinaires sanitaires.

Pour rappel, l’influenza aviaire n’est pas transmissible à l’Homme par la consommation de viande d’origine aviaire, œufs, foie gras et plus généralement de tout produit alimentaire.

Les pouvoirs publics appellent l’ensemble des acteurs concernés, en particulier les transporteurs et les détenteurs particuliers de basses-cours à appliquer strictement les mesures de protection contre l’influenza aviaire. La mise en œuvre de ces mesures est une condition indispensable pour limiter la propagation du virus et éviter au maximum qu’il atteigne les filières avicoles professionnelles.

Source: communiqué de la préfecture de Haute-Garonne

Severine Sarrat
Au journal depuis 2008, elle en connaît tous les rouages. D’abord journaliste polyvalente, puis responsable des pages économiques, elle est aujourd’hui rédactrice en chef.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport