[Dossier] Thalia, 22 ans, de la galère au Muséum

Thalia Papadakis

SECONDE CHANCE. Thalia Papadakis a dû interrompre ses études à cause de son épilepsie. Sans travail fixe, elle a survécu grâce aux distributions alimentaires du Secours populaire. Son emploi d’avenir au Muséum de Toulouse lui a sauvé la vie.  Pour Thalia, les ennuis ont commencé il y a 4 ans. Quittant sa Grèce natale à 18 ans, la jeune franco-grecque commence des études de biologie à Paris. Diagnostiquée épileptique et bipolaire, elle sombre dans la dépression à cause des traitements. […]

Article premium

Ceci est un contenu premium.
Veuillez vous connecter ou vous abonner pour découvrir l'info toulousaine autrement… en papier ou en numérique, à vous de choisir.
S'abonner
à partir de 1€ la semaine
Ce contenu est disponible à l'achat. S'il vous plaît utilisez le bouton "Buy Now" ci-dessous pour acheter le contenu.
cet article pour 0.29€
déjà abonné?
Se connecter


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.