jeudi 4 mars 2021
Actualités Passer son permis pour prétendre à un emploi

Passer son permis pour prétendre à un emploi

Fidèle à sa vocation d’accompagner les jeunes vers l’autonomie et l’emploi, la Mission Locale Haute-Garonne a lancé la semaine dernière à Blagnac, le programme “Mobilité vers l’Emploi 3 mois” : il consiste à aider les jeunes à passer leur permis pour mieux s’insérer sur le marché du travail.

permis de conduire
CC DarkoStoja

Grace à un nouveau dispositif, mis en place par la Mission Locale de Haute-Garonne, plusieurs jeunes du département bénéficieront du programme expérimental “Mobilité Apprenante Citoyenne et Inclusive”, encore inédit en Occitanie. Il s’agit là de les aider à obtenir leur permis de conduire afin qu’ils puissent s’insérer plus facilement sur le marché de l’emploi.

Dans le cadre de ce programme, 12 jeunes âgés de 18 à 25 ans, en recherche d’emploi, de formation, d’une idée métier ou encore d’un projet professionnel, et accompagnés par l’antenne blagnacais de la Mission Local, se prépareront à l’obtention du permis de conduire jusqu’au mois de mars 2021.
Parallèlement à l’apprentissage du code et de la conduite, il s’agit également de transmettre aux futurs conducteurs des valeurs de solidarité, de responsabilité, de citoyenneté et de respect de soi et des autres. Cela se traduit notamment par des démarches de transports utiles et de citoyenneté.
C’est grâce au soutien financier de la préfecture de Haute-Garonne, de Toulouse Métropole et de la mairie de Blagnac, mais aussi de la participation des jeunes que ces permis sont cofinancés.

Dans les prochains mois, la Mission Locale Haute-Garonne ambitionne de décliner ce dispositif dans de nouvelles antennes du département. Cette démarche s’inscrit dans le cadre du projet “100 permis”, porté par Toulouse Métropole, qui permet le cofinancement de projets collectifs pour le permis de conduire pour 100 jeunes de 18 à 25 ans, inscrits dans un parcours d’insertion professionnelle, dont l’insuffisance de mobilité et de ressources financières constituerait un frein à l’insertion professionnelle.

Source: communiqué de la Mission Locale

Severine Sarrat
Au journal depuis 2008, elle en connaît tous les rouages. D’abord journaliste polyvalente, puis responsable des pages économiques, elle est aujourd’hui rédactrice en chef.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport