vendredi 28 janvier 2022

Contact

spot_img
ActualitésPauvreté : le Secours Populaire redoute « une crise sociale d'ampleur »

Pauvreté : le Secours Populaire redoute « une crise sociale d’ampleur »

Dans son enquête annuelle, le Secours Populaire dresse un constat alarmant sur la précarité et la pauvreté en France. L’association redoute  « une crise sociale d’ampleur ».

Le Secours Populaire dresse un constat alarmant sur la pauvreté en France et redoute « une crise sociale d'ampleur » ©Jean-Marie Rayapen
Le Secours Populaire dresse un constat alarmant sur la pauvreté en France et redoute « une crise sociale d’ampleur » ©Jean-Marie Rayapen

Les résultats de la 15e enquête annuelle d’Ipsos pour le Secours Populaire sur la précarité et la pauvreté en France sont alarmants. « Ils mettent en évidence les prémices d’une crise sociale d’ampleur », estime l’association. Celle-ci constate que la précarisation des plus fragiles s’est accélérée. « Des personnes qui jusqu’à présent étaient sur le fil… et qui ont basculé dans la précarité. D’autres sombrent dans la précarité alors que rien ne pouvait le présager ». En effet, près d’un Français sur deux (45%) déclare avoir subi une perte de revenu pendant la crise sanitaire. Un sur trois éprouve des difficultés à payer un loyer, un emprunt, ou une mutuelle santé. « Le reste à vivre moyen des personnes que nous accueillons, c’est à dire ce qui leur reste après avoir payé leurs charges fixes, est passé de 3,09 euros à 1,79 euros par jour », témoigne Aubane Saboureau, chargée de projets à l’antenne toulousaine du Secours populaire. Ainsi, pour ce dernier, le sentiment de vulnérabilité s’est aggravé par rapport aux années précédentes. « Se maintenir demande un effort constant face aux privations marquées et l’angoisse permanente du petit imprévu qui suffit à les faire basculer ».

Le seuil de pauvreté est de 1 063 euros en France

Aujourd’hui en France, plus de 9,3 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté. Celui-ci, qui correspond à 60% du revenu médian en 2018, est officiellement de 1 063 euros. Cependant, les Français imaginent que ce seuil est plus élevé. Lorsque le Secours Populaire leur demande en dessous de quel revenu ils considèrent qu’une personne seule est pauvre, ils répondent 1 175 euros. À titre de comparaison, le Smic est actuellement fixé dans le pays à 1 231 euros net par mois.

« Se priver régulièrement, y compris de nourriture »

Les deux tiers des personnes vivant sous le seuil de pauvreté interrogés dans cette enquête expliquent qu’il leur arrive régulièrement de ne plus savoir sur quelles dépenses faire des compromis, car ils ont déjà réduit tout ce qui pouvait l’être. « Quand on est parent, cela veut dire se priver régulièrement, y compris de nourriture, pour ses enfants. Sans parler des vacances, loisirs ou même coiffeur, qui sont inaccessibles ». Un tiers craint régulièrement de perdre son logement. Et, en cas de nécessité absolue, seulement un sur deux est certain qu’il pourrait disposer d’un endroit où se loger ou d’une aide alimentaire.

Les deux tiers des Français sont prêts à agir

Dans un tel contexte, près de 8 Français sur 10 continuent de penser que leurs enfants auront plus de risques qu’eux de tomber dans la pauvreté. Mais l’optimisme progresse légèrement : « Une situation probablement due à l’amoindrissement des craintes à l’égard des conséquences de la crise sanitaire », selon le Secours Populaire. En 2020, l’association humanitaire a soutenu près de 3 millions et demi de personnes en difficulté en France métropolitaine. À Toulouse, la demande a augmenté de 70% avec la crise sanitaire et de 45% dans le département de la Haute-Garonne. Le chiffre le plus réconfortant de cette étude est certainement celui de la mobilisation des Français contre la pauvreté : les deux tiers sont prêts à s’impliquer personnellement pour agir.

Philippe Salvador
Philippe Salvador a été reporter radio pendant quinze ans, à Toulouse et à Paris, pour Sud Radio, Radio France, RTL, RMC et BFM Business. Après avoir été correspondant de BFMTV à Marseille, il est revenu à Toulouse pour cofonder le magazine Boudu.

Articles en rapport

Cats on Trees

Cats on Trees : le duo Toulousain fait son retour avec son nouvel album « Alie »

Le duo Toulousain Cats on Trees revient sur le devant de la scène avec la...
Métro Tisséo

Toulouse. Des déviations mises en place pour les travaux de la 3e ligne de métro

Des déviations sont mises en place pendant les travaux de construction de la troisième ligne...
signature microcredit municipal

Le Crédit Municipal et l’UDAF 31 ensemble pour le microcrédit

Le 11 janvier dernier, le crédit municipal de Toulouse et l’UDAF 31 ont signé une...
vignerons

Occitanie. Une étude sur l’exposition aux pesticides dans les zones viticoles

Une étude est menée en ce moment sur l’exposition des populations aux pesticides aux abords...

Haute-Garonne. Réouverture du col du Portillon vers l’Espagne

Fermé depuis un an, le col du Portillon en Haute-Garonne, qui permet de se rendre...
activité économique Occitanie usine ciment

Tensions d’approvisionnement et de main-d’œuvre, deux freins à la reprise de l’activité en Occitanie

Malgré une légère amélioration de la situation, le manque de main d’œuvre et la pénurie...

Occitanie. Un casting pour des figurants dans un film d’Houda Benyamina

La production du prochain film d’Houda Benyamina organise un casting à la recherche de figurants...
Garantie Jeunes aides pour les jeunes

Toulouse. La métropole lance un site local d’offres d’emploi

Toulouse Métropole propose désormais un site internet d’offres d’emploi sur son territoire. Il répertorie déjà...
Terra 2

Tarn. Un appel à manifester contre le projet Terra 2 des Portes du Tarn

Une déclaration de rassemblement a été déposée auprès de la préfecture du Tarn en vue...
Archipel Citoyen propose une prime de 50 à 100 euros pour la protection des livreurs à vélo ©Franklin Heijnen

Toulouse. Uber Eats, Deliveroo, Just Eat. Les livreurs de repas en grève ce jeudi

Les livreurs de repas des applications Uber eats, Deliveroo et Just eat sont en grève...

Eric Dupond-Moretti participe aux États généraux de la justice à Perpignan

Le ministre de la Justice Eric Dupond-Morreti sera présent aux États généraux de la justice...
Georges Méric Haute Garonne Voeux 2022

Revenu de base et Assemblée citoyenne… les mesures phares de la Haute-Garonne en 2022

Afin de renforcer le « bouclier social » et de « réenchanter la politique »,...

Pollution de l’air. Voici les mesures mises en place en Haute-Garonne

La Haute-Garonne est touchée par un nouvel épisode de pollution de l'air ce jeudi 27...
projets Albi 2022 ville

Les grands projets de la ville d’Albi pour l’année 2022

Maison de quartier, mise en accessibilité des écoles, salle de musculation… Voici une sélection des...
Jean-Luc Lagleize et Sylvia Pinel mission aéronautique

[ITW] Jean-Luc Lagleize : les raisons de croire au secteur aéronautique

Jean-Luc Lagleize, corapporteur de la mission d'information sur l'avenir du secteur aéronautique a présenté, le...
Cugnaux collège ville centre

Haute-Garonne. Un projet de second collège à Cugnaux à l’horizon 2025-2027

En plus de celui de Montesquieu, un second collège de 600 places va être construit...
Montauban sécurité police intervention voiture

La ville de Montauban renforce son dispositif de sécurité

En 2022, la ville de Montauban renforce son dispositif de sécurité avec, notamment, l’installation de...
Agence Solidaire Occitanie mécénat Christophe Gernelle

L’Agence Solidaire incite les TPE et PME d’Occitanie à se lancer dans le mécénat

L’Agence Solidaire, spécialisée dans la collecte de fonds, vient de lancer en Occitanie le programme...
 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img