lundi 8 mars 2021
Actualités Des panneaux photovoltaïques sur les parkings de Toulouse ?

Des panneaux photovoltaïques sur les parkings de Toulouse ?

La mairie de Toulouse va lancer un appel à projet pour installer et exploiter des panneaux photovoltaïques sur plusieurs parkings de la ville.

Ombriere photovoltaïque parking Toulouse
CC semflex66-Wikimedia (l’image a été modifiée)

Afin de permettre la production d’énergie verte sur son territoire, la Mairie de Toulouse a acté, ce vendredi 29 janvier, le lancement, à l’automne, d’un appel à manifestation d’intérêt (AMI) et la mise à disposition de parkings pour la conception, l’installation, la maintenance et l’exploitation d’ombrières photovoltaïques.

Cet AMI portera sur 12 parkings d’une surface totale exploitable de 6 100 m² et d’une puissance photovoltaïque totale d’environ 1 méga watt-crête (le kilowatt-crête est une unité de mesure utilisée pour évaluer la puissance atteinte par un panneau solaire lorsqu’il est exposé à un rayonnement solaire maximal), pour une production annuelle moyenne de 1 000 méga watts, soit l’équivalent de la consommation de 350 personnes. L’objectif étant de réaliser les travaux d’ici 2023.

Des ombrières photovoltaïques pour mettre les voitures de Toulouse à l’ombre…

“Cette solution d’ombrières permettrait également d’améliorer la qualité de service des parkings puisqu’elle offre la possibilité de mettre à l’abri des voitures (contre la canicule et les intempéries) et peut permettre de manière optionnelle la mise en place de bornes de recharge pour véhicules électriques”, précise la mairie de Toulouse. Ce projet s’inscrit dans l’objectif du Plan Climat Air Territorial de Toulouse Métropole de doubler la part de consommation des énergies renouvelables sur le territoire d’ici 2030.

Les parkings concernés par l’appel à manifestation d’intérêt sont les suivants:
– le parking du TOEC (rue Yves Manoir et rue Ernest Dufer),
– le parking de l’école élémentaire Guilhermy (rue Las Brugues),
– le parking du groupe scolaire Buffon (impasse des Glières),
– le parking du gymnase de l’Hers (13 chemin de Limayrac),
– le parking DEA Basso Cambo (4 rue Michel Labrousse),
– le parking de la piscine Job (105 route de Blagnac),
– le parking du gymnase des Pradettes (rue Ferdinand de Lesseps),
– le parking de Lardenne (avenue de Lardenne),
– le parking du complexe sportif Marcel Cedna (7 chemin de la Cépière),
– le parking du complexe sportif de la Faourette (12 rue Paul Lambert),
– le parking du gymnase de Bagatelle (impasse Bachaga Boualam)
– le parking du stade Vincent Serrer (rue Henri Desbals).

Source: communiqué de la mairie de Toulouse

Severine Sarrat
Au journal depuis 2008, elle en connaît tous les rouages. D’abord journaliste polyvalente, puis responsable des pages économiques, elle est aujourd’hui rédactrice en chef.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport