samedi 24 octobre 2020
Actualités En Occitanie, trois enfants sur dix vivent en famille recomposée ou monoparentale

En Occitanie, trois enfants sur dix vivent en famille recomposée ou monoparentale

La dernière étude de l’Insee sur la population régionale porte sur les formes de cellules familiales dans lesquels grandissent les petits occitans. Près d’un tiers d’entre eux sont en familles monoparentales ou recomposées.

©White77

Le dernier recensement de la population fait état de la présence de 1 156 000 mineurs sur le territoire de la région Occitanie, indique l’Institut national de la statistique. Parmi eux, un sur dix vit au sein d’une famille recomposée et deux sur dix avec un seul de ses parents. Par conséquent, ils sont sept sur dix en famille traditionnelle, c’est-à-dire où tous les descendants sont issus des deux membres du couple, y compris ceux de même sexe.

Des difficultés d’emploi et de logement

Avec deux enfants en moyenne, l’Insee relève que les fratries sont plus grandes au sein des cellules recomposées, qui dans presque la moitié des cas réunissent des demi-frères et des demi-sœurs. Ce sont des familles qui connaissent davantage de difficultés d’emploi, puisque les 2 conjoints travaillent, en même temps, dans seulement 57 % d’entre elles, contre 66 % dans un cercle traditionnel.

L’Insee souligne aussi les différences qui existent en termes d’habitat : près d’une famille monoparentale sur cinq vit dans un logement suroccupé, 12 % des familles recomposées et seulement 7 % des familles traditionnelles. Par ailleurs, il est à noter qu’avec 1,73 enfant par femme, l’indice de fécondité en Occitanie est en dessous de la moyenne nationale, à 1,84 enfant par femme.

Philippe Salvador
Philippe Salvador a été reporter radio pendant quinze ans, à Toulouse et à Paris, pour Sud Radio, Radio France, RTL, RMC et BFM Business. Après avoir été correspondant de BFMTV à Marseille, il est revenu à Toulouse pour cofonder le magazine Boudu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport