samedi 31 octobre 2020
Actualités Il n’y aura pas d’hôtel dans la cour de l’école Saint-Stanislas

Il n’y aura pas d’hôtel dans la cour de l’école Saint-Stanislas

Marelle. Le permis de construire d’un hôtel de luxe dans la cour de l’école catholique Saint-Stanislas a été retiré ce 27 février 2018. Une belle victoire pour l’association des parents d’élèves qui se bat depuis cinq mois pour empêcher cette « hérésie » et proposer un projet alternatif incluant la remise aux normes de l’établissement scolaire. – Fleur Olagnier

© Franck Alix

En octobre dernier, les parents d’élèves de l’établissement privé catholique Saint-Stanislas à Toulouse sont convoqués à une réunion exceptionnelle. Ils apprennent alors qu’un hôtel doit être construit dans la cour de récréation, réduisant l’espace de 1 300 à 200 m2. Un projet porté par l’association Bellegarde propriétaire des murs de l’école – composée de l’archevêque de Toulouse et des huit évêques d’ex-Midi-Pyrénées – en lien avec le promoteur immobilier Adim Occitanie.

« L’objectif était de solder une dette de 1,5 million d’euros issue d’une mauvaise gestion. Ce projet était une hérésie et ne permettait même pas la mise aux normes de l’école », détaille Claire-Marie Dagonet, présidente de l’association des parents d’élèves (Apel). Pendant cinq mois, l’association s’est battu pour faire adopter sa proposition d’un nouveau schéma économique et juridique pour l’établissement. Le 26 février, l’Organisme de gestion de l’enseignement catholique qui administre Saint-Stanislas a fini par accepter l’alternative, rendant ainsi caduque la promesse de vente et contraignant Adim Occitanie à retirer son permis de construire.

Cette solution donne l’opportunité à l’école de devenir propriétaire des murs, et non plus sous-locataire. La dette de l’association Bellegarde va, elle, être soldée grâce à la cession d’une partie des bâtiments non exploités et vétustes. « En tant que propriétaire, l’établissement scolaire va pouvoir contracter un prêt bancaire pour sa remise aux normes », se réjouit Claire-Marie Dagonet. Les travaux chiffrés à 2 millions d’euros comprennent la rénovation du réfectoire et des cuisines, la création d’une salle de sport et peut-être d’un accès via les allées Jules-Guesde.

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport