lundi 26 octobre 2020
Actualités Un nez connecté pour une meilleure santé

Un nez connecté pour une meilleure santé

FLAIR – Le nez électronique connecté Rubix Wear a pour ambition de révolutionner le mieux vivre. Il saura mesurer la pollution de votre commune sur le chemin de la crèche, la fraîcheur des produits sur l’étal de votre poissonnier ou encore vérifier votre taux de sucre dans le sang. – Marie Larpent

© Rubix S&I

Rubix Wear mesure environ un centimètre sur deux. Ce concentré de technologie est le dernier né de la start-up toulousaine Rubix Senses & Intrumentation. Celle-ci s’est spécialisée dans l’analyse et l’expertise des nuisances, notamment au travail. Un petit boîtier fixe contenant des capteurs est ainsi capable d’enregistrer « tous les paramètres susceptibles d’influer sur la productivité des collaborateurs » explique Jean-Christophe Mifsud, le président fondateur de Rubix Senses & Intrumentation. Outre la température et l’humidité, la lumière, le bruit, les particules, la pression ou encore les vibrations sont pris en compte.

Et, la société a relevé le défi de la miniaturisation, afin que son nez puisse se connecter. Cette nouvelle version s’adresse en premier lieu aux sportifs et aux parents.

Pour le moment, Rubix Wear possède trois niveaux d’analyse : la qualité environnementale, la qualité alimentaire et l’état de santé. Hypocondriaques, passez votre chemin : le nez a pour ambition de détecter certaines affections. « C’est comme un monitoring en continu » s’enthousiasme Jean-Christophe Mifsud. Il explique : « Les fluides humains sentent, et varient selon les pathologies. Il y a 6 millions de diabétiques qui s’ignorent en France, ainsi que les malades au long cours, impactés par la pollution ou la dégradation de l’alimentation. »

Le chef d’entreprise ne nie pas le potentiel anxiogène de son invention, mais pour lui, c’est un moyen d’évoluer vers des remèdes. En effet, si chaque porteur du Rubix Wear devient ainsi son propre analyseur, « à terme, toutes les données vont fusionner, et construire une pyramide de fiabilité ».

Et selon Jean-Christophe Mifsud, le champ des applications possibles est infini, notamment au niveau professionnel. On pourra ainsi s’assurer de la qualité olfactive d’un même hamburger aux quatre coins du monde, échanger le bouquet de ses vins et fromages préférés, partager un parfum… Rubix Wear devrait être disponible en décembre 2018, sur Internet. La version bracelet connecté est pour le moment privilégiée au format plug-in pour smartphone.

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport