vendredi 4 décembre 2020
Actualités Lycées, transports en commun : la Région Occitanie dévoile son plan sécurité

Lycées, transports en commun : la Région Occitanie dévoile son plan sécurité

Dans les lycées, les transports en commun ou au sein même de son administration, l’Occitanie va déployer un plan de sécurité baptisé « La Région vous protège ». Il doit être adopté ce jeudi 19 novembre en assemblée plénière.

Lycée Stephane Hessel à Toulouse © Inizan.V

Dans les lycées et les transports en commun, l’Occitanie va déployer un plan de sécurité baptisé « La Région vous protège » © Inizan.V

La Région peut, elle aussi, agir face au risque d’actes terroristes, de racisme, d’antisémitisme ou d’intégrisme. Notamment dans ses domaines de compétences que sont les lycées et les transports en commun régionaux. « Bien que la protection des populations sur le territoire national incombe à l’État, la Région Occitanie y a toujours pris part de manière volontariste », affirme la présidente Carole Delga. Et ce jeudi 19 novembre, en assemblée plénière, les conseillers doivent adopter le premier volet du plan de prévention, de sensibilisation et de protection vis-à-vis des violences, baptisé « La Région vous protège ». Il sera doté de 50 millions d’euros sur trois ans.

Renforcement de la vidéoprotection dans les lycées

Il s’agira notamment de renforcer la sûreté des 224 lycées occitans. Avec pour objectif de tous les avoir équipés, d’ici 2023, de clôtures, de systèmes de videoprotection des entrées et de contrôle d’accès. Depuis 2016, la Région y a déjà consacré 24 millions d’euros. Aux abords des établissements scolaires, les collectivités seront incitées à mettre en place des dispositifs de sécurité, grâce à une aide allant jusqu’à 30% des sommes engagées. « Tous ces travaux se feront en coordination avec les différentes communautés éducatives des lycées d’Occitanie », souligne Carole Delga.

Un règlement harmonisé dans les transports scolaires

Concernant les transports régionaux, cette dernière prévoit de finaliser, d’ici deux ans, l’installation de la vidéoprotection dans chacun des trains Lio. Aujourd’hui, les trois quarts d’entre eux sont déjà équipés. Il en ira de même pour les autocars de la ligne de service public. Là encore, il y aura une incitation financière de la Région de 30% auprès des collectivités qui investiront dans des dispositifs similaires au sein des pôles d’échanges multimodaux. Par ailleurs, la rédaction d’un règlement harmonisé est en cours, en collaboration avec les 13 comités départementaux des transports scolaires. Une partie du texte sera consacrée à la prévention des risques, à la sécurité et à la citoyenneté.

Transmettre les valeurs de la République

Des thèmes qui seront au cœur du volet de sensibilisation du plan de sécurité de la Région « qui souhaite intervenir fortement sur la prévention et la transmission des valeurs de la République », insiste Carole Delga. Une charte de la laïcité verra le jour et les associations d’éducation populaire, sportives et culturelles seront soutenues dans leurs actions, notamment de lutte contre les radicalisations. Et de nouveaux outils seront mis à la disposition des enseignants, d’ici la fin de l’année scolaire, pour qu’ils puissent aborder en classe le thème du droit à la caricature.

Signaler pour mieux prévenir

Parmi les piliers du plan, figure notamment le signalement des actes de violence. Un Observatoire régional sur la protection des usagers des lycées sera créé. En lien avec les rectorats, il permettra de rassembler et partager les informations sur le sujet, et de prioriser les actions à mener. En outre, les lycéens et parents d’élèves seront familiarisés à l’utilisation de la plateforme Pharos du ministère de l’Intérieur, destinée à lutter contre les publications de contenus ou les comportements illicites en ligne. Enfin, les élus régionaux et les agents territoriaux recevront une formation sur les phénomènes de radicalisation.

Philippe Salvador
Philippe Salvador a été reporter radio pendant quinze ans, à Toulouse et à Paris, pour Sud Radio, Radio France, RTL, RMC et BFM Business. Après avoir été correspondant de BFMTV à Marseille, il est revenu à Toulouse pour cofonder le magazine Boudu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport