L’université mise sur l’intelligence artificielle

Un rapport du député de l’Essonne Cédric Villani appelle à la création, au sein d’établissements d’enseignement et de recherche, d’Instituts interdisciplinaires d’intelligence artificielle, réunissant ingénieurs, chercheurs et étudiants. L’Université fédérale de Toulouse Midi-Pyrénées veut absolument le sien.

UFTMP
© Aurélie Garriga

La création d’un Institut interdisciplinaire d’intelligence artificielle (I3A) serait le meilleur moyen d’oublier le récent rejet de la candidature de l’Université fédérale de Toulouse au label d’excellence Idex : « Nous sommes conscients d’avoir essuyé un échec. Et nous allons montrer que cette université vaut bien plus que ce qu’en a dit le jury international de l’Idex », s’enthousiasme Philippe Raimbault, à la tête du regroupement des universités, grandes écoles et organismes de recherche la région toulousaine. Celui-ci compte 200 enseignants-chercheurs travaillant directement sur l’intelligence artificielle, auxquels peuvent s’ajouter des juristes, économistes ou sociologues.

« Nous avons notre place dans la cartographie scientifique française »

L’institut , tel qu’imaginé dans le rapport du député Cédric Villani profiterait également de la présence d’un large tissu de petites ou grandes entreprises, qui se distinguent dans le spatial, l’aéronautique, la biologie, l’agronomie ou l’environnement, autant de domaines d’application pour l’intelligence artificielle : « Nous avons notre place dans la cartographie scientifique française. Ce n’est pas pour rien si le président de la République a cité Toulouse parmi les trois villes à la pointe en matière d’intelligence artificielle », enfonce Philippe Raimbault. Recherche, formation et coopérations industrielles, trois directeurs de laboratoire ont été missionnés pour préparer le dossier de candidature. Un appel à manifestation d’intérêt devrait être lancé en juin pour une éventuelle labellisation à la rentrée prochaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.