dimanche 7 mars 2021
Actualités LGV et petites lignes : la Région Occitanie accélère son Plan rail

LGV et petites lignes : la Région Occitanie accélère son Plan rail

La Région s’est engagée pour une décarbonation du secteur des transports, en soutenant fortement le développement du rail. “Convaincue qu’une politique ferroviaire ambitieuse est un vecteur majeur pour un nouveau modèle de développement”, elle poursuit sa politique de pérennisation et de développement du réseau ferroviaire.

LGV Occitanie rail
©Pxhere

Réunis en commission permanente sous la présidence de Carole Delga, ce vendredi 12 février 2021, les élus régionaux ont adopté un ensemble de délibérations visant à accélérer le développement du transport ferroviaire en Occitanie.

Identifiées comme prioritaires depuis les Etats Généraux du Rail, la Région Occitanie s’engage pour les lignes de dessertes fines du territoire à travers le projet réouverture des lignes Montréjeau-Luchon et Alès-Bessèges. Sur ces deux lignes aujourd’hui fermées à la circulation ferroviaire, et comme l’autorise la loi d’Orientation des Mobilités (LOM), la Région demande donc à titre expérimental à l’Etat et à la SNCF un transfert de gestion. Cette reprise des lignes Montréjeau-Luchon et Alès-Bessèges, mais également leurs bâtiments voyageurs, doit permettre d’accélérer leur réouverture aux voyageurs.

Dans le cadre du Plan de Relance du Fret Ferroviaire, la Région a l’ambition de “redonner les conditions d’un véritable report modal de la route vers le rail”. Elle apporte ainsi un soutien à hauteur de 11 000 € à la Communauté de Communes de la Haute-Bigorre, pour la conduite d’une étude sur la réouverture de la ligne Tarbes-Bagnères-de-Bigorre. Sur les 18 kilomètres d’infrastructures ferroviaires concernés, l’usine CAF de Bagnères-de-Bigorre pourra alors acheminer son matériel roulant autrement que par la route. Si le projet de réactivation de cette ligne répond à un objectif environnemental et de développement économique local, la Région ambitionne également de renforcer à l’échelle de son territoire toutes les synergies entre les infrastructures régionales de transports et les pôles d’activités économiques.

La LGV pour les déplacements du quotidien

La Région poursuit enfin sa mobilisation en faveur de la grande vitesse, au travers du Grand Projet ferroviaire du Sud-Ouest (GPSO) et de la Ligne Nouvelle Montpellier Perpignan (LNMP). Ces deux lignes sont en effet essentielles pour renforcer l’attractivité du territoire régional et faciliter les déplacements du quotidien.

Le GPSO représente un objectif commun urgent et essentiel pour les Régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine. Aussi les deux Régions financent conjointement des études d’ingénierie financière et juridique pour un montant total de 211 000 €, soit un investissement de 105 000 € pour la Région Occitanie.

Urgente également, la création de la LNMP : face à la saturation des lignes régionales, mais également pour apporter une solution sécurisée pour les voyageurs avec la construction d’une nouvelle ligne. Des acquisitions foncières anticipées sont prévues avec une nouvelle convention de financement qui réunit l’Etat, la Région Occitanie et les collectivités partenaires. Pour l’acquisition de ces parcelles d’un montant global de 5 M€, la Région mobilise plus de 830 000 €.

Source: communiqué de la Région Occitanie

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport