mercredi 12 mai 2021

Contact

Actualités Apac, l’équitation sans condition

[DOSSIER] Apac, l’équitation sans condition

Née en décembre dernier, l’Association ParA Cheval (Apac) s’est donné pour mission d’ouvrir un maximum de compétitions équestres aux cavaliers handicapés.

© DR

Si le monde du cheval est largement ouvert à celui du handicap, il n’en est pas de même pour les compétitions équestres, saut d’obstacles, dressage ou attelage : « Il y a une véritable discrimination des personnes handicapées qui n’ont pas accès à toutes les compétitions », regrette Nicolas Français, cavalier, juge et président de concours d’équitation depuis une vingtaine d’années. Basée à Plaisance-du-Touch, l’Association ParA Cheval (Apac) qu’il vient de créer se fait la porte-parole des personnes handicapées auprès des instances nationales, comme lors de la dernière réunion au siège de la Fédération française d’équitation à Lamotte-Beuvron, en mars dernier : « Nous avons du batailler pour qu’ils acceptent les aveugles et les autistes dans les compétitions pour handicapés, comme le prévoit le règlement. »

Une cagnotte en ligne

L’association plaide également pour qu’il y ait au moins une épreuve d’attelage paraéquestre en France : « Aujourd’hui, les champions tricolores de la discipline sont obligés de se préparer dans des concours pour valides ! » Mais c’est sur les lieux de compétition eux-mêmes qu’il y a le plus à faire, car ceux-ci manquent cruellement d’équipements adaptés, principal frein à l’organisation de concours pour handicapés. Ainsi, l’Apac a ouvert une cagnotte en ligne pour acheter un panneau d’affichage lisible à 100 mètres, afin que les sourds visualisent le compte à rebours du départ de la course.

L’argent doit aussi financer un système de poulies qui permettra à un handicapé moteur de monter en selle. Un Fablab devrait enfin livrer à l’association une imprimante en braille pour que les cavaliers aveugles prennent connaissance des listes de départ et de résultat. « Nous mettrons ce matériel à disposition des organisateurs de compétitions partout en Occitanie, afin que les personnes handicapées puissent concourir à proximité de chez eux », annonce Nicolas Français.

 

Philippe Salvador
Philippe Salvador a été reporter radio pendant quinze ans, à Toulouse et à Paris, pour Sud Radio, Radio France, RTL, RMC et BFM Business. Après avoir été correspondant de BFMTV à Marseille, il est revenu à Toulouse pour cofonder le magazine Boudu.

Articles en rapport

Le Secret de Paulette : une chasse au trésor à bicyclette dans Toulouse

L'agence de loisirs Granhota Games, spécialisée dans les jeux de pistes urbains à Toulouse, propose Enigm'à Velo, un nouveau concept de chasse au trésor...

[CARTE] Toulouse : l’essor des commerces en vrac

140 épiceries sont spécialisées dans la vente en vrac en France, dont plus d'une trentaine dans la ville rose, soit 30 fois plus depuis...

Participez à la métamorphose de la rue de Metz

La rue de Metz prépare sa métamorphose. Vous pouvez d’ailleurs faire des propositions afin de dessiner le nouveau visage de cet axe du centre-ville...

Toulouse manifeste en soutient au peuple de Birmanie

Aujourd’hui de 14h30 à 17h, la Communauté Birmane de France se rassemble à Toulouse devant la gare Matabiau. Une manifestation qui fait suite au...

Harcèlement sexuel. Un changement d’organigramme polémique au CHU de Toulouse

Les organisations syndicales du CHU de Toulouse dénoncent une promotion accordée à un cadre pourtant impliqué dans une affaire interne de harcèlement sexuel. La...

Toulouse Métropole sélectionnée pour participer au Plan national de lutte contre les logements vacants

Ce mardi 4 mai, Toulouse Métropole a été sélectionné pour devenir territoire pilote du Plan national de lutte contre les logements vacants. L'objectif du...

Éveiller les enfants aux grands enjeux contemporains

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img