#Legislatives2017 – Sauver les bassins d’emploi

RESTEZ. On la dit «  rurbaine  ». La cinquième circonscription de Haute-Garonne s’étend du Nord de Toulouse aux portes du Tarn et du Tarn-et-Garonne. Et si ses communes de la Métropole sont dynamiques (Aucamville, Fenouillet, Saint Jory), il n’en va pas de même au Nord, où les entreprises quittent la campagne. 

emploi
®Croquant

Le candidat UDI Jean-Marc Dumoulin a une longue expérience en matière de sauvegarde d’emploi. Maire de Villemur-sur-Tarn, il est aussi le gérant bénévole d’une PME qui a perdu l’essentiel de ses contrats avec la fermeture de l’usine Molex. Pour un plus juste partage des richesses, il propose qu’à chaque euro investi dans l’aménagement de la métropole on en investisse un aussi dans les territoires ruraux. En partant du principe que les villes se développent sur les axes routiers structurants, il appuie également l’idée d’un grand contournement autoroutier qui desservirait l’Est toulousain. Le tourisme œnologique ou culturel permettrait ensuite de faire d’une pierre deux coups : “Créer des emplois pérennes et sédentarisés tout en mettant en valeur notre territoire.

Si elle est élue, Clémentine Renaud  assure qu’elle se battra justement contre les inégalités territoriales. Pour cela, la candidate d’Europe Écologie les Verts parie sur l’économie sociale et solidaire. Elle-même travaille dans une entreprise toulousaine dédiée à l’ESS : «  Ce sont des emplois qui répondent à des besoins sociaux, des emplois de proximité, qui privilégient les circuits courts. Qu’on ne peut donc pas délocaliser.  » Dans cette circonscription qui se désindustrialise, elle veut aussi mieux accompagner les transmissions d’entreprises ou leur reprise en coopérative par leurs salariés.

La candidate du Parti Socialiste Sandrine Floureusse se fie, elle, à son expérience de conseillère départementale. Elle a trouvé un outil efficace dans les Comités de bassin d’emplois, qui rassemble autour d’une même table élus, chefs d’entreprises et demandeurs d’emploi : “On trouve des solutions ensemble. Ça marche  !  ». Comme elle l’a fait avec succès à Aucamville, la candidate souhaite aussi améliorer la prise en charge des demandeurs d’emploi, « qui doivent toujours avoir des personnes à leur écoute. L’emploi, c’est d’abord de l’humain. » 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.