mercredi 8 décembre 2021

Contact

Actualités Développement photo durable

[Lèche-vitrine] Développement photo durable

INNOVATION. De l’argentique au numérique, du compact au smartphone, la photographie n’a jamais cessé d’évoluer. Aujourd’hui, c’est son développement qui change. Pour la boutique Camara de Millau, terminé les produits chimiques, place aux tirages “verts”, plus respectueux de l’environnement.

©Sarah Thuault Ney

 

Par Sarah Thault-Ney

Développer une photo sans aucun produit et/ou rejet chimiques ? Cela est désormais possible grâce à un mini laboratoire écologique. De plus en plus de photographes optent pour cette nouvelle technologie de machine “verte”. Daniel Jamme, gérant du magasin s’est lui aussi laissé séduire.

Depuis l’ouverture de l’enseigne en 1994, il a toujours travaillé avec des appareils classiques qui consommaient beaucoup de produits chimiques. Chaque matin, 120 litres de liquides étaient ainsi préparés pour révéler les images sur le papier.

C’est en octobre dernier, lors du salon de la photo qu’il a eue le déclic : « Pourquoi ne pas investir dans un laboratoire écologique ? Mais cela coûte cher ! » Le photographe s’est donc renseigné pour obtenir une subvention de l’Agence de l’eau, soit 30% du prix total de la machine.

Installé depuis le début du mois de juillet, l’appareil écologique fonctionne aujourd’hui à plein régime. Plus performant qu’une machine classique, il permet d’imprimer plus de 200 images par heure. Plus besoin d’attendre une journée pour avoir ses clichés sur papier. La technologie à jet d’encre projette aussi une multitude de gouttes de tailles différentes pour obtenir une image de haute qualité, avec des nuances de couleurs très prononcées. « Quand j’ai changé la machine, peu de clients étaient au courant et ils remarquaient eux-mêmes que l’impression était meilleure », se réjouit le gérant. Une amélioration de la performance qui n’a pas de répercussion sur les tarifs, puisqu’il a décidé de ne pas augmenter ses prix.

Cet appareil est aussi un réel confort pour le professionnel, car il n’y a plus de bains chimiques à préparer ni à recycler : « Quand j’avais encore l’ancien appareillage, je devais recycler mes eaux usées. Chaque mois, je descendais près de Montpellier pour traiter les déchets chimiques », confie-t-il. Autre avantage pour lui : le papier n’a pas besoin d’être manipulé dans l’obscurité.

Et le succès est au rendez-vous. Aujourd’hui, certains photographes amateurs ou professionnels se déplacent spécialement pour ce mini laboratoire, car il est le seul installé dans le Sud-Aveyron. À terme, seuls les laboratoires ne produisant aucun déchet chimique pourront imprimer des images numériques. L’avenir de la photo se fera donc dans le respect de l’environnement.


 

Infos pratiques

Camara Millau
9 avenue de la République

Ouvert de 9h à 19h30 du mardi au samedi

https://www.camara.net/millau

Tarifs : De 60 centimes à 20 centimes l’unité selon le pack de tirages choisis. Pack de photos de 50 à 1000 unités.

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.
 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img