dimanche 24 janvier 2021
Actualités Le redac' chef de la semaine est Françoise Pujo

Le redac’ chef de la semaine est Françoise Pujo

Françoise Pujo règne sur la place saint-Pierre. Bien connue du quartier, elle est à l’origine de la petite affaire familiale qui a lancé le concept « Chez tonton » en 1979. Aujourd’hui ce sont une quarantaine de salariés qui font tourner la machine et notamment la Couleur de la culotte et le Saint des seins. En duo, mère et fille associées, quittent le zinc familial l’espace de quelques minutes pour un regard plus qu’éclairé sur l’actualité.

 

Les régionales

La politique nous intéresse car ce sont tout de même les personnes qui nous gouvernent, mais les élections régionales nous attirent moins car cela n’impacte pas autant qu’une élection nationale ou municipale… C’est un peu comme l’Europe ça parait loin du quotidien des gens. On ira voter quand même ceci-dit. Mais quelles sont les compétences de la région réellement ? Tout ce qui concerne les aides, les crèches etc… Des sujets qui ont toujours été une galère de toutes façons : peu d’espoir de voir les choses changer sur ces sujets. Par contre cette profusion de listes autour de « la citoyenneté » nous agace un peu : ce sont de grands mots, cela fait 30 ans que l’on a les mêmes recettes et que cela ne fonctionne pas. Solidarité, citoyenneté, etc… tout ça c’est de l’hypocrisie ! On dit aux gens ce qu’ils ont envie d’entendre mais on à part culpabiliser ceux qui ne votent pas pour ces listes je ne suis pas convaincus de ce qu’il y a derrière. Ils remplacent les actions par les mots !

 

La chambre régionale des comptes.

Il fallait bien partager les services entre Toulouse et Montpellier ! On était plutôt favorables à la fusion des régions à la base mais au final cette histoire va juste nous couter deux fois plus cher. C’est une strate administrative supplémentaire, car au final on n’a même pas supprimé les départements. Ce découpage doit dater de Napoléon, à cette époque on était en calèche, il fallait des points administratifs proches mais aujourd’hui il faut savoir évoluer et trancher réellement ! Je mets au défi quiconque dans la rue de savoir quelles sont les compétences d’une mairie ? D’une région ? D’un département ? Et d’une super région maintenant ? On complique tout c’est surréaliste ! Quant à la chambre régionale des comptes, ce sont des fonctionnaires ou des contractuels, on trouvera toujours un endroit où les placer. Le problème est qu’on ne parle pas de compétence mais bien de copinage.

 

Code du travail.

Ce sujet nous concerne particulièrement ! Le code du travail est influencé par les syndicats qui ne sont pas représentatifs des salariés. Le problème initial c’est qu’un imbroglio de lois a sclérosé l’embauche, même si ce n’est pas la seule raison. On a un personnel stressé qui fait rentrer 39 heures dans 35 et qu’on ne peut pas augmenter car on ne cesse de faire croitre les charges. Il est temps de redonner le travail aux entrepreneurs et aux salariés. Ils ne sont pas tous des victimes et n’ont pas forcément besoin qu’on les protège outre mesure, à faire ça on gèle tout le reste. D’ailleurs j’irai plus loin en disant que le Smic en idiot. En même temps quand on voit l’épaisseur du code du travail ! Aujourd’hui un patron doit être expert-comptable, spécialiste en droit du travail, en droit de la sécurité etc. Les commerces font faillite car c’est tout simplement trop compliqué.

 

« Toulouse j’adore ».

Nous ne sommes pas des spécialistes mais à Toulouse la proposition culturelle semble tout de même un peu pauvre… Pourtant il y a de nombreuses initiatives individuelles, peut-être qu’un cadre manque à tout cela, un certain soutien… Cette comédie n’est pas sans rappeler les vidéos de la web-serie « Toulousain ! » qui avaient fait le buzz sur internet il y a un an ou deux. La culture toulousaine est forte même si elle est diluée avec tous les arrivants chaque année. Les initiatives comme « Toulouse J’adore » sont à saluer : elles rappellent les bases au toulousains et les transmettent au néo-toulousains ! Dans la famille nous sommes de vrais toulousains, pour moi cela se résume en un mot : Nougaro. On gueule, on aime la fête mais toujours dans le respect, on aime le contact. On est à mi-chemin entre la France et l’Espagne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport