Le Conseil départemental lance un nouveau plan de soutien aux associations

Le Conseil départemental de la Haute-Garonne lance un plan de soutien aux associations afin de leur apporter une aide juridique, administrative ou logistique. Une cellule spéciale doit être mise en place dès le mois d’avril.

Jean-Jacques Mirassou et Georges Méric ©CassandreGarot

« Le tissu associatif est une force majeure du territoire », rappelle Georges Méric, le président du Conseil départemental. Avec plus de 27 000 associations et 265 000 bénévoles, ce secteur pèse en Haute-Garonne. À ce jour, le département soutient plus de 3000 associations, pour un montant global de 23 millions d’euros par an. « C’est une aide financière conséquente, mais c’est loin d’être suffisant », déclare Jean-Jacques Mirassou, vice-président en charge des Sports et de l’Éducation populaire. C’est pourquoi le Conseil de Haute-Garonne a décidé de mettre en place un plan de soutien à la vie associative, baptisé Réussir ensemble — associons-nous.

« Aller au-delà de l’aide financière »

« Tout est parti d’un constat », explique Jean-Jacques Mirassou. « Le monde associatif a un rôle irremplaçable dans une société qui subit de nombreuses tensions. C’est pourquoi, en tant que partenaire majeur, nous allons franchir un nouveau palier en apportant plus qu’une contribution financière ». Le département va donc mettre en place « une cellule d’aide d’ingénierie à la décision », un organe de conseils juridiques, administratifs, techniques ou logistiques. « Il y a parfois des contraintes réglementaires qui sont infranchissables pour les petites associations, ou alors certaines ne savent pas ce qu’il faut faire ». Seront également proposées des aides pour chercher des subventions extérieures ou pour monter un dossier de projet solide. « Concrètement, on diversifie notre capacité de soutien », résume Georges Méric. « Une demi-douzaine de services sont déjà mobilisés, comme le sport, le socio-éducatif ou la culture », ajoute-t-il. Plusieurs élus seront affectés à temps plein à cette nouvelle structure.

Un questionnaire à destination des associations

Le département a mis en place un questionnaire à destination de l’ensemble des associations afin de connaître leurs difficultés et leurs besoins. Un deuxième devrait être envoyé avant la fin du mois de mars, cette fois aux personnes susceptibles de s’engager dans le monde associatif. « Nous croiserons les résultats de ces deux sondages pour préciser nos missions, et nous lancerons la cellule en avril », annonce Jean-Jacques Mirassou.
Avec ce dispositif, le Conseil départemental porte plusieurs objectifs : « Nous espérons ainsi pérenniser les 33 000 emplois associatifs, mais également réveiller les consciences. Peut-être que si les gens se sentent en sécurité et bien accompagnés, ils seront plus nombreux à s’investir », explique le vice-président. Par ce plan d’aide, le CD31 affirme aussi sa volonté d’insertion sociale par la pratique associative. « En tant que vice-président aux sports, j’ai pu me rendre compte que beaucoup de ces structures ont permis à des personnes de s’intégrer dans la société. D’ailleurs, quand l’une d’entre elles disparaît, nous voyons les dégâts que cela cause. Donc, le but est de conforter leur existence », conclut Jean-Jacques Mirassou.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.