samedi 28 novembre 2020
Actualités La station fantôme du métro de Toulouse, mythe ou réalité ?

La station fantôme du métro de Toulouse, mythe ou réalité ?

En cette journée d’Halloween, les histoires de fantôme sont propices. Saviez-vous qu’à Toulouse même le métro avait une station fantôme ? Le service Tisséo a une explication qui remonte à la construction de la ligne B.

Peut-être que vous passez devant tous les jours. Et pourtant, vous ne l’avez jamais remarqué. Tout comme à Paris ou à New-York, le métro toulousain aurait lui aussi sa station fantôme. Le secret reste cependant bien gardé « ce n’est qu’une rumeur » assure le Président du syndicat CGT Tisséo « Je ne l’ai jamais vu, et je ne sais pas où elle est. » Après quelques recherches, il n’est pourtant pas compliqué de la localiser. Elle se situe juste avant la Gare Saint-Agne. Quarante-sept secondes après le départ d’Empalot plus précisément. Depuis la rame, on peut voir un quai grillagé. Ce serait donc ça. Impossible en revanche d’y accéder. Depuis l’extérieur, l’entrée qui semble se trouver à côté du rectorat de l’académie de Toulouse est condamnée. C’est justement ce qui alimente le mystère.

À l’aube des années 2000, alors que le site de la caserne Niel est abandonné par les militaires, la question se pose de construire une station multimodale SNCF-Métro sur la ligne B qui n’était pas construite à l’époque. Le but étant de désengorger la Gare Matabiau si la ligne TGV directe vers Paris était établie. Rapidement, la station Niel tombe à l’eau, la SNCF et les collectivités locales ne souhaitaient pas débourser 200 millions de francs pour ce projet. De plus, cela aurait engendré un retard dans la livraison de la ligne B.

Avec la construction du métro, cet emplacement a servi de puits de travaux utilisé pour « sortir l’un des tunneliers dans le cadre de la réalisation du gros œuvre de la ligne B entre 2000 et 2005 » explique Tisséo. Aujourd’hui, « le puits Niel » sert d’accès pour les pompiers et de ventilation. Une réalité qui contraste avec la rumeur de la station fantôme. Cependant, l’emplacement reste « transformable en station métro » assure Tisséo. Une transformation qui n’est pas à l’ordre du jour et qui n’a de ce fait aucun lien avec la 3 ème ligne.

1 COMMENTAIRE

  1. Le déplacement de la gare St Agne serait une bonne chose. Elle est trop petite et à l’étroit, les bus ne peuvent pas se stationner. Elle pourrait se situer sur le stade qui appartient déjà à la SNCF (le long de la voie ferré de l’autre coté du rectorat ).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport