[La Question Existentielle] Pourquoi les Toulousains disent-ils « avec plaisir » ? 

POLITESSE – Quand à un “merci”, les Français répondent en général un simple “de rien”, il n’est pas rare d’entendre un “avec plaisir” dans la bouche des Toulousains. Seraient-ils dotés d’un sens du service hors du commun ou d’un gène particulièrement développé de l’amabilité ? Le JT a mené l’enquête. 

expression avec plaisir
Sié

Qui ne s’est jamais amusé des différences de formules de politesse avec nos voisins francophones ? Notamment les Belges et les Suisses qui à “merci” répondent “s’il vous plait”. Pour les Français, la palette de réponses va de l’expéditif “y’a pas de quoi”, au très sobre “de rien” en passant par le plus déférent “je vous en prie”. Les Toulousains, eux, semblent y mettre plus d’entrain en donnant du “avec plaisir”.

Florian, Rochelais de 34 ans vivant à Toulouse, pense l’avoir entendu à la fois dans la Ville rose, dans le Sud-Est et en Charente-Maritime. Mais Virginie, 33 ans, elle, est plus catégorique : « Répondre ‘’avec plaisir ‘’ c’est typiquement toulousain, c’est comme le ‘’putain con’’ », lance-t-elle avec un accent du sud-ouest très prononcé. Vendeuse en prêt-à-porter, elle avoue dire systématiquement “avec plaisir” «On me demande souvent pourquoi j’utilise cette expression. Je pense que c’est lié à la convivialité de la ville», avance-t-elle.

Si pour Myriam Bras, professeur de linguistique à l’université Jean-Jaurès, aucune étude scientifique n’a établi avec certitude le périmètre de l’utilisation de cette formule de politesse, «cela a tout l’air d’être une spécificité locale.»

D’après la chercheuse, plusieurs hypothèses ont été avancées par les linguistes. «Selon mon collègue Raymond Moreux, ancien professeur de linguistique à l’université de Pau, cette expression serait apparue au moment où l’usage du français s’est généralisé dans le pays pour unifier la nation. Elle aurait été utilisée par la bourgeoisie toulousaine pour se distinguer du reste de la population qui continuait de parler occitan.» Le “avec plaisir” serait donc en fait une coquetterie de langage pour faire chic.

Mais cette hypothèse ne satisfait pas la linguiste. Elle a donc cherché dans son domaine de prédilection, la langue occitane et les ponts qui se sont établis entre le Français et la langue d’Oc. « Dans les dictionnaires les plus courants d’Occitan, le mot “plaser” se traduit tout simplement par “plaisir” ». C’est en recherchant dans de vieux ouvrages, notamment le Dictionnaire ancien du patois français du département de l’Aveyron, édité en 1879, qu’elle trouve une autre définition : « C’est très intéressant parce que “plaser” y est traduit à la fois par ‘’plaisir’’ mais aussi par ‘’service’’. ‘’Amb plaser’’ se traduirait donc aussi par “à votre service”». Une formule qu’il n’est pas rare d’entendre dans le domaine commercial et se serait donc immiscé dans le Français. C’est ce qui pourrait d’ailleurs expliquer qu’elle se soit étendu au-delà de Toulouse, jusqu’au Tarn, l’Aveyron, l’Aude ou le Lot. Et ce pour notre plus grand plaisir.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.