jeudi 3 décembre 2020
Actualités Jessica Bir et Pauline Herbillon : Comme un poisson dans l’art

[Il mérite de faire la Une] Jessica Bir et Pauline Herbillon : Comme un poisson dans l’art

L’association a été créée par Jessica Bir en 2007 pour « soutenir, promouvoir des artistes locaux émergents, les accompagner dans la structuration de leurs projets artistiques et dynamiser leur rayonnement par l’organisation et la production d’événements ». Avec Pauline Herbillon, elles forment un duo détonant et pétillant, prêt à porter de nombreux projets.

Polyvalence. L’association assure la production de spectacles de disciplines variées et l’accompagnement d’artistes « dans un but de transmission et de médiation » rappelle Jessica Bir. Elles souhaitent étendre leur champ d’action pour 2015 avec la « mise en place de microcycles de formation suite aux demandes des artistes ».

Bulle. C’est du concept des « jeudis vitrines » que vient l’idée des épuisettes culturelles, sur le principe du financement participatif. « C’est réellement un projet participatif, sur lequel nous avons travaillé avec des étudiants de Sciences Po, qui tient compte des créateurs, du public et des lieux d’accueil des prestations » explique Pauline Herbillon.

Carte de pêche. Pour la somme de 45 euros par trimestre, on accède à une épuisette trimestrielle et un artiste est financé. « Nous devons trouver des contributeurs : au moins 50 préachats sont nécessaires pour garantir le lancement » soulèvent les filles. Pour ce faire, l’association propose des abonnements, des « épuisettes découverte » à offrir et envisage d’expatrier le projet.

Talent. Les épuisettes culturelles comportent cinq propositions artistiques, choisies en fonction de la démarche et de la qualité du projet, de la cohésion globale de l’épuisette, et de l’engagement artistique en termes de professionnalisation. Parmi elles, deux événements, créant la rencontre entre le public et l’artiste, et « non une consommation brute du produit artistique ». Les trois autres sont des biens culturels en lien avec l’actualité des artistes.

Bocal local. Afin de garantir la disponibilité des contributeurs, plusieurs dates seront proposées sur trois mois et chaque place de spectacle, non nominative, couvrira deux jours de représentation. « Il s’agit de permettre aux Toulousains d’être acteurs de la culture sur le territoire local, et de profiter de cette offre culturelle », souligne Jessica. Il n’y a plus qu’à attendre le mois de février pour la soirée de présentation officielle des épuisettes !

On the web : www.commeunpoissondanslart.fr

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport