lundi 25 janvier 2021
Actualités Bruegger’s, Starbucks et Burger King, c’est pour bientôt !

[Grand angle] Bruegger’s, Starbucks et Burger King, c’est pour bientôt !

CONCURRENCE. L’arrivée prochaine de géants américains de la restauration rapide, jusqu’à présent absents de la ville rose et de ses alentours, pourrait amener un grand vent de fraîcheur chez les consommateurs.

 

Par Simon Pialat

 

Si les MacDonald’s, Quick et autres Subway ont depuis longtemps assis leur notoriété, ils pourraient désormais être confrontés à l’enracinement d’une concurrence massive. Les grandes chaînes de restauration américaines semblent déterminées à conquérir la France, la région toulousaine ne faisant pas exception. Dès septembre 2015, il va y avoir du changement. En passe de s’établir dans la ville rose, le célèbre cafetier américain Starbucks annonce l’ouverture d’une quinzaine de points de vente en France, et n’est pas le seul à convoiter le marché toulousain. Le géant du fast-food Burger King prépare lui aussi son come-back dans notre pays qu’il a déserté en 1997, en raison d’une trop forte concurrence et d’une faible rentabilité. Sur un réseau de 19 restaurants, il projette plus modestement d’en ouvrir deux dans l’agglomération, dont l’un au Centre Commercial Leclerc de Saint-Orens.

« Les chaînes de restauration américaines semblent déterminées à conquérir la France »

Objectif similaire pour le leader américain du bagel. Propriété du groupe Le Duff depuis 2011, Bruegger’s ouvrira ses portes Place Wilson, le 17 septembre prochain, en face de l’épicerie « Chez Jean » elle-même convoitée par Starbucks. Son directeur Vincent Le Duff recherche actuellement un second établissement aux alentours de Toulouse, «probablement dans un centre commercial.» L’information est confirmée par le patron en personne : Bruegger’s s’est fixé une stratégie portée sur le long terme, visant à «cibler les dix plus grandes villes de France qui, hormis Paris, comprendront chacune deux unités du groupe». Ce dernier n’est apparu en France qu’en 2013, d’abord à Renne puis à Paris en 2014. La première antenne toulousaine sera donc le troisième restaurant du groupe dans le pays, précédant l’ouverture d’un nouveau site dans la capitale et d’un autre à Nantes d’ici fin 2015. Cinq restaurants supplémentaires verront le jour début 2016, notamment à Toulon et Nice. «A quelques différences près, notre offre sera la même qu’en Amérique», affirme le directeur de Bruegger’s. Sur le plan concurrentiel, ce dernier a la ferme intention de jouer la carte de la diversité et de ne pas rester cloisonné dans la formule « hamburger frites ». De quoi ébranler le règne du fast-food, adoré par les uns, haï par les autres car symbole de la malbouffe ? «La restauration reste l’un des secteurs les plus dynamiques. Il y a une grande demande de nouveautés, le marché bouge beaucoup et la population française se rend compte qu’il n’y a pas que le fast-food», diagnostique Vincent Le Duff. Si le groupe a tardé à s’implanter, il justifie aujourd’hui son arrivée en force par une tendance propice à l’ouverture de boutiques Bagel. «S’il y a une opportunité, alors pourquoi ne pas importer en France la marque leader aux Etats-Unis ?»

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport