vendredi 24 septembre 2021

Contact

ActualitésGestion de la crise : l'équipe de Jean-Luc Moudenc répond à Antoine...

Gestion de la crise : l’équipe de Jean-Luc Moudenc répond à Antoine Maurice

L’équipe de Jean-Luc Moudenc dénonce « un certain nombre de contre-vérités et de critiques stériles » dans les propos tenus par Antoine Maurice, candidat aux municipales 2020 à Toulouse, au sujet de la gestion de la crise sanitaire.

JL Moudenc avec son équipe de campagne janvier 2020 © PS

La reprise de la campagne politique n’est pas tendre. Les propos d’Antoine Maurice, tête de liste Archipel citoyen, sur la gestion de la crise sanitaire par l’équipe municipale de Jean-Luc Moudenc, n’ont pas plu à celle du candidat à sa réélection. Pour Toulouse dénonce ainsi « un certain nombre de contre vérités » : « Il est faux de dire que Toulouse est la seule grande ville qui n’a pas rouvert toutes ses écoles », commence le porte-parole Pierre Esplugas-Labatut, joint par téléphone. Il cite Paris, Strasbourg, Lille ou Grenoble et précise que les services périscolaires (CLAE, garderie, cantine) on repris à Toulouse, contrairement à Bordeaux, Lyon ou Nantes. Il dément aussi l’information selon laquelle Tisséo n’aurait pas distribué de masques de protection après le déconfinement : « 350 000 l’ont été à partir du 11 mai. » Et soupçonne Antoine Maurice « d’avoir fait semblant de n’avoir rien vu », s’agissant de l’absence de campagne d’affichage de la mairie sur les gestes barrières, « qui a été en réalité mise en place la veille de son intervention, sur une centaine de panneaux de la ville ».

Le choix du fournisseur des masques de protection

Le porte-parole de la liste de Jean-Luc Moudenc soulève également des « contradictions » dans le discours de son adversaire. Par exemple : « On ne peut pas, en même temps, critiquer l’absence de réouverture totale des écoles le 12 mai et demander que celles-ci n’ouvrent que le 25 mai » Quant aux déclarations d’Antoine Maurice sur le choix du fournisseur des masques à destination des Toulousains, dont il aurait préféré qu’il soit local, Pierre Esplugas-Labatut répond : « Il est évident que nous aurions aimé les trouver près de chez nous, comme d’autres collectivités territoriales. Nous avons fait comme nous pouvions, au nom des délais. » Il souligne que les masques ont pu être ainsi distribués dès le premier jour de déconfinement.

Échange d’amabilités

« Nous sommes aux manettes et nous faisons en sorte de gérer la crise au mieux. Nous trouvons la critique inexacte et injuste », résume Pierre Espuglas, avant d’assener : « Monsieur Maurice n’est pas qu’un gentil vert, il a tendance à être rouge, donc populiste et démagogue. » Sollicité par la rédaction du Journal Toulousain, Romain Cujives, porte-parole de la liste Archipel Citoyen, réagit à son tour : « Ne souhaitant pas polémiquer en ces temps où Toulousains et Français appellent à plus de hauteur de vue, j’invite Jean-Luc Moudenc à plus de modestie. Savoir se remettre en question, prendre du recul, interroger ses propres pratiques est un exercice sain pour qui aspire à exercer des responsabilités importantes. » Les couteaux sont manifestement tirés.

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.
 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img