mardi 27 octobre 2020
Actualités La fréquentation des transports en commun ne redécolle pas à Toulouse

La fréquentation des transports en commun ne redécolle pas à Toulouse

La fréquentation des transports en commun à Toulouse est encore inférieure de près de 10 % à ce qu’elle était en début d’année, avant le confinement, selon les chiffres publiés par l’application Moovit.

La fréquentation du réseau de transport en commun toulousain Tisséo ne redécolle pas ©Tisséo

La baisse d’utilisation des transports en commun de Toulouse a chuté de 9,6 %, au 23 septembre, par rapport à son niveau de début d’année, avant les restrictions sanitaires, selon les chiffres publiés par l’application de mobilité urbaine Moovit. Celle-ci a recueilli, dans une dizaine de métropoles françaises, les données anonymes de demandes d’itinéraires effectués par ses utilisateurs. Comme à Paris ou à Nantes, ce net recul serait dû à « une peur de la contamination, l’impact des mesures de restriction, un report vers les mobilités douces comme le vélo, le maintien de nombreux salariés en télétravail et l’annulation de nombreux événements », détaille Yohann Benhacoun, représentant de Moovit en France. À noter que les agglomérations de Marseille (+29,8 %), Montpellier (+17,9 %) et Nice (+6,8 %) sont les trois seules à enregistrer une hausse d’utilisation des transports en commun depuis le début de l’année. « Cela peut notamment s’expliquer par le fait que ce sont des villes balnéaires vers lesquelles se sont rabattus beaucoup de touristes », estime Moovit.

Des prévisions de retour à la normale incertaines

L’opérateur toulousain des transports en commun fournit des chiffres tout aussi dégradés, voire davantage. Après un effondrement de 95 % de l’utilisation du réseau Tisséo durant les sept semaines de confinement, la remontée est régulière, mais timide : -76 % en mai, -44 % en juin, -28 % en juillet, -22 % en août… et encore -20 % en septembre par rapport aux mêmes périodes de 2019. Toutefois, le gestionnaire public souligne : « Au niveau national, les réseaux observent une baisse de fréquentation entre -20 % et -40 % par rapport à 2019. À ce jour, celui de Toulouse se situe dans la fourchette basse de pertes de fréquentation ». Alors que les responsables du réseau imaginaient un retour à la normale d’ici la fin de l’année, le président réélu Jean-Michel Lattes se veut aujourd’hui plus mesuré : « Ces prévisions ont été faites lors d’une phase où le virus avait bien régressé. Avec les évolutions récentes, je ne suis pas sûr que l’on tienne la tendance ».

Quelles conséquences pour Tisséo ?

Alors qu’un quart de ses ressources dépend de ses usagers, Tisséo table sur une baisse de 30 % des ventes de tickets sur l’année 2020. Pour compenser ce manque à gagner, un plan d’économie est en cours au sein du transporteur, qui compte également sur l’aide de l’État. « Nous sommes confiants quant à l’attribution d’une subvention de 150 à 200 millions d’euros, dans le cadre du plan de relance », persiste Jean-Michel Lattes. Il refuse de mettre un frein à sa politique d’investissements, « ce qui ajouterait de la crise à la crise ». Et confirme le lancement des travaux de la troisième ligne de métro pour 2022, en précisant que s’il y avait du retard par la suite, celui-ci serait « lié à des contraintes sanitaires, non à des questions financières ».

Philippe Salvador
Philippe Salvador a été reporter radio pendant quinze ans, à Toulouse et à Paris, pour Sud Radio, Radio France, RTL, RMC et BFM Business. Après avoir été correspondant de BFMTV à Marseille, il est revenu à Toulouse pour cofonder le magazine Boudu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport