Pour François Piquemal, « la 5G à Toulouse est une ineptie »

Le conseiller métropolitain d’Archipel Citoyen François Piquemal demande au président de Toulouse Métropole Jean-Luc Moudenc de suspendre le déploiement de la 5G dans la Ville rose.

François piquemal demande un moratoir sur le déploiement de la 5G à Toulouse ©Robindestoits
François Piquemal demande un moratoire sur le déploiement de la 5G à Toulouse ©Robindestoits

Alors que l’on connaît désormais la date de mise aux enchères des fréquences de la 5G, fixée au 29 septembre, le conseiller métropolitain d’Archipel Citoyen François Piquemal interpelle le président de Toulouse Métropole Jean-Luc Moudenc : « Il faut qu’il arrête cette ineptie qui met Toulouse en danger ». La Ville rose faisant partie des zones où est testée cette nouvelle technologie, l’opérateur SFR a déjà implanté une vingtaine d’antennes-relais sur l’agglomération. L’élu met d’abord en avant « le désastre écologique que constitue la multiplication de ces antennes, la construction du réseau et la mise sur le marché de milliards d’objets connectés qu’il va permettre. Cela implique un épuisement des ressources en eau et en métaux précieux, qui a déjà commencé avec les premières générations de smartphones. » François Piquemal craint également que l’arrivée de la 5G accentue la fracture numérique, « car il n’y a aucune garantie qu’elle soit installée sur tout le territoire ».

Un moratoire sur la 5G à Toulouse ?

Le conseiller d’Archipel Citoyen pointe également un risque accru en termes de sécurité informatique, comme l’a souligné la Commission européenne en octobre dernier. « Toulouse devrait être particulièrement sensible à cela. À l’heure où l’aéronautique connaît d’importantes turbulences et que les plans sociaux se succèdent, un épisode d’espionnage informatique ou le piratage de brevets industriels pourraient faire peser davantage de risques encore sur l’emploi dans ce secteur stratégique ».
À l’instar de l’Assemblée de Corse ou de la Mairie de Bordeaux, François Piquemal souhaiterait que soit décidé un moratoire sur la 5G dans la Ville rose. « Mais cela va être compliqué, car il n’y aura pas de conseil municipal ou métropolitain avant la vente des fréquences aux opérateurs Telecom. » Son groupe politique pourrait adresser dans les prochains jours une lettre ouverte sur le sujet à Jean-Luc Moudenc. Le lancement commercial de la 5G en France, initialement prévu en 2020, devrait avoir lieu en 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.