Fin de l’état d’urgence sanitaire : un reconfinement possible en Occitanie ?

Alors que le nombre de décès par Covid 19 continue de reculer en Occitanie et que la France sortira de l’état d’urgence sanitaire ce samedi 11 juillet, l’hypothèse d’un reconfinement s’éloigne, mais elle reste possible.

masque coronavirus
© Tumisu-Pixabay

En Occitanie, au total 512 personnes sont mortes du Covid-19 et 58 sont en cours d’hospitalisation, selon le dernier bulletin d’informations de l’Agence régionale de santé (ARS). Des chiffres qui montrent la stagnation du virus dans la région, mais ne signifient pas qu’il a disparu. « Certains pays comme l’Espagne et l’Allemagne se retrouvent aujourd’hui dans l’obligation de reconfiner des régions entières. Et d’autres, comme les États-Unis, ou le Brésil, qui ont nié les risques de rémissions, voient aujourd’hui
leur nombre de morts flamber. Restons prudents », conseille Maurice Bensoussan, le président de l’URPS médecins d’Occitanie (Union Régionale des Professionnels de Santé).

Au delà des chiffres rassurants et alors que la France sortira de l’état d’urgence sanitaire ce samedi 11 juillet, l’hypothèse d’un nouveau confinement ne peut donc pas être exclue.

Des reconfinements ciblés

Mais, selon le représentant régional des professionnels de santé, il serait délicat d’envisager un reconfinement généralisé, tel celui qui avait été décidé le 17 mars dernier. « Ce serait une lourde décision », estime-t-il. À l’instar du nouveau premier ministre Jean Castex, qui déclarait, ce mercredi 8 juillet, « qu’un confinement absolu avait des conséquences terribles », Maurice Bensoussan est favorable à la mise en place de reconfinements ciblés en cas de reprise de l’épidémie. Des mesures qui pourraient être prises localement : « Bien que l’Occitanie soit relativement épargnée par le coronavirus, nous constatons régulièrement l’apparition de nouveaux clusters. Il y en a notamment deux à ce jour en Haute-Garonne. »

Le président de l’URPS médecins d’Occitanie insiste enfin sur le respect des gestes barrières, qui reste, selon lui, le meilleur moyen d‘éviter un reconfinement. « Il faut continuer à faire de la prévention, pour sensibiliser la population, particulièrement lors des vacances d’été. Le port du masque ne doit surtout pas être négligé et la distance de sécurité doit être respectée. »

Philippe Salvador et Léa Barrau

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.