dimanche 16 mai 2021

Contact

Actualités Luchon la charmeuse

[Escapade] Luchon la charmeuse

© Jérôme Cau

A quelques jours de l’ouverture du 17e Festival des Créations Télévisuelles et avant que les vedettes du petit écran n’affluent vers les sommets des Pyrénées commingeoises, partons à la découverte de Luchon la charmeuse. Entre thermalisme et bien-être, ski et randonnée, patrimoine Belle Epoque et gâteau à la broche…

 

C’est au pied de l’Aneto (3404 m), entre vallées d’Oueil, du Larboust, de la Pique et du Lys, que se niche la jolie ville de Luchon, surnommée la « Reine des Pyrénées ». Cité bourgeoise au charme suranné, riche de sources soufrées déjà appréciées par les Romains, Luchon incarne cet esprit de villégiature de montagne qui se joue des modes et des saisons, avec ses demeures Belle Epoque en pierre blanche, ses Thermes classés et ses Allées d’Etigny bordées de terrasses où l’on pourrait presque imaginer les élégantes de la cour de l’Impératrice se promener nonchalamment en allant prendre les eaux… Dans quelques jours, ce sont d’autres têtes célèbres, mais non couronnées, qui défileront sur les Allées, accueillies en Comminges à l’occasion du 17e Festival des Créations Télévisuelles de Luchon, qui se tiendra du 4 au 8 février avec un focus cette année sur le film documentaire.

 

Des Romains à l’Impératrice Eugénie : une ville d’eaux, de charme et d’histoire

Zoom arrière justement avant les avant-premières ! C’est en 76 avant JC qu’un soldat de Pompée découvre la source thermale et soigne sa maladie de peau dans un lieu qui sera plus tard baptisé Bagnères (pour bain) de Luchon. Les Romains apprécièrent ces eaux chaudes soufrées et donnèrent même sa devise à la ville « Balneum Lixonense post Naeapolitense Primum » : les premiers thermes après ceux de Naples ! Mais c’est au XVIIIe siècle que la cité montagnarde connut sa véritable ère de développement lorsque le Baron d’Etigny, intendant de Gascogne, tomba sous le charme des lieux. Conscient du potentiel naissant de ce qu’on appellerait plus tard le thermalisme, il transforma la ville et y attira artistes, princes et bonne société parisienne. Quelques années plus tard, c’est le fils de l’Impératrice Eugénie qui vint prendre les eaux à Luchon, donnant définitivement ses lettres de noblesse et d’élégance à la bourgade. De cette « Belle Epoque », il reste quelques demeures imposantes, des jardins tels que le Piémont pyrénéen sait en offrir, la façade majestueuse des Thermes et une ambiance de villégiature familiale chic. Pourtant à Luchon comme ailleurs, le thermalisme peine depuis 20 ans à renouveler ses fidèles. L’occasion pour Luchon de commencer à changer de visage et à miser sur ses autres atouts : la montagne entre piémont et « pics des 3000 », et les activités d’altitude, allant du ski l’hiver à la randonnée, à pied ou à vélo, l’été. En quelques minutes, la télécabine emporte promeneurs et skieurs de 600 à 1800 mètres, offrant les espaces de Superbagnères, avec son ancien Grand Hôtel à la silhouette mythique, aux sportifs. Un seul domaine, trois secteurs sur des versants exposés différemment, 28 pistes côté ski, parapente ou canyoning d’été ou d’hiver, pêche dans les nestes, randonnées à la rencontre des biches, des isards ou des marmottes sont quelques-uns des passe-temps luchonnais. Sans oublier le gâteau à la broche et la Fête des Fleurs, autres temps forts de la journée ou de l’année. Et bien sûr l’eau.

 

Luchon, aux sources du thermalisme

Car l’atout majeur de Luchon est bien l’eau, des sources chaudes à la neige, des rivières vives au thermoludisme. 2000 ans de culte de l’eau dont sont nées les cures réputées du 12e site thermal français en fréquentation. Labellisée pour les indications thérapeutiques ORL et Rhumatismes pour enfants et adultes, la station thermale dispose de 23000 m2 d’installations qui accueillent chaque année, entre avril et octobre, 13000 curistes avec des résultats prouvés. Parmi les espaces uniques au monde dont s’enorgueillit Luchon, le magnifique Vaporarium, sorte de hammam naturel creusé dans des galeries sous la roche, reste une expérience détoxifiante troublante, en symbiose avec les éléments, eau, pierre, air. S’adaptant à la demande, la station de Luchon développe désormais aussi une offre « bien-être » utilisant les bassins à jets, piscines d’immersion et cabines de soin délaissés en hiver ou dans l’après-midi par les curistes et propose, en partenariat avec des instituts de recherche et hôpitaux toulousains, ateliers ou mini-cures autour, notamment, des soins post-cancer du sein, du sevrage tabagique, du bien-vieillir, de la fibromyalgie. Un grand projet de rénovation et d’extension de la partie Bien-être permettra d’ailleurs, à l’horizon 2017, de profiter des bienfaits de cette eau tant vantée dans un décor résolument design avec vue sur la montagne. L’occasion de revenir visiter la belle Luchonnaise…

 

 

En pratique

Office du tourisme de Luchon

www.luchon.com

Un B&B de charme à deux pas des Allées d’Etigny chez un couple britannique amoureux de la ville

www.villaportillon.com

Un bar à vins pour le repos de l’après-ski ou l’après-cure

www.lesgaleriesgourmandes.com

 

 

Articles en rapport

Amine Adli titré meilleur joueur de Ligue 2

Le TFC termine sa saison de Ligue 2 à la 3ème place. Un joueur de l’effectif s’est particulièrement bien illustré cette année. Il s’agit...

Incendie dans une usine Seveso au sud de Toulouse

Panique hier soir à Saint-Gaudens. Un incendie s’est déclaré dans l’usine de pâte à papier Fibre Excellence. Une usine classée Seveso seuil haut. Grâce...

Toulouse : quelques centaines de manifestants pour soutenir la Palestine

Alors que la situation en Israel est tendue, des manifestations de soutien avaient lieu un peu partout hier en France. À Toulouse, environ 300 militants...

Naturae Bioty, la cosmétique à l’état de nature

Naturae Bioty vient des Grands Causses aveyronnais. Là où la nature règne en maître. Élodie Corocher signe une cosmétique écologique, naturelle et zéro déchets....

Le TFC fait match nul à Dunkerque malgré un triplé de Healey

C’était un match qui n’avait pas beaucoup d’importance pour le TFC qui est déjà tourné vers la rencontre du 21 mai. À Dunkerque, les...

Deuxième défaite pour le Stade Toulousain à une semaine de la finale de Coupe d’Europe

Le Stade Toulousain s’est incliné 28 - 32 face à Bayonne. Une deuxième défaite de suite à une semaine de la finale de Coupe...

Et si on habitait autrement ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img