[En vue] Robert Guédiguian, cinéaste au grand cœur

14-11-21_Robert Guédiguian Ariane Ascaride 50 ans_jj Ader (16)Cinéaste marseillais, notamment connu pour son célèbre Marius et Jeannette a été élu président de la Cinémathèque de Toulouse. Il succède à Martine Offroy pour un mandat de 3 ans renouvelable.

 

Fidèle. Né à Marseille dans un quartier populaire, issu d’une famille ouvrière, il clame ses « origines mêlées » entre l’Allemagne par sa mère et l’Arménie par son père. Il rencontre sa femme Ariane Ascaride, qui deviendra son actrice fétiche, dans la cité phocéenne et la suit à Paris lorsqu’elle entre au conservatoire.

Passionné. Ses études de sciences économique et sociale et d’histoire le mènent par hasard à une rencontre, celle de René Féret qui met en lui toute sa confiance et lui propose d’écrire avec lui… « L’envie est alors devenue violente, irrépressible. Ça m’est tombé dessus comme ça et je n’ai jamais plus arrêté. Je pensais faire de la recherche, rentrer au CNRS et puis finalement j’ai fait des films. »

Engagé. À travers ses 18 films, il scrute ceux qu’il appelle « les pauvres gens », en référence à Victor Hugo. « C’est le sujet qui m’anime ». En parallèle de ses tournages, l’homme a été président de la Société des réalisateurs de film et s’est impliqué auprès des distributeurs indépendants.

Mauvais garçon. Il a toujours refusé qu’on lui impose des acteurs : « J’ai créé ma bande d’acteurs, on est une bande de mauvais garçons et de mauvaises filles qui avons fait un mauvais coup. » Ariane Ascaride, Jean Pierre Darroussin et Gérard Meylan forment son trio de choc. Marius et Jeannette est à ce jour son plus gros succès (2 650 000 entrées). C’est d’ailleurs à Toulouse qu’il fait le plus d’entrées.

Ambitions. « Il nous faut un plan pour faire plus d’entrées à la cinémathèque, ouvrir aux jeunes et aux défavorisés ». Il espère également trouver des fonds publics et privés pour augmenter la capacité du lieu. « Je connais beaucoup de monde, cela devrait aider ». Le nouveau président compte venir 4 à 5 fois par an pour assurer ses fonctions et « profiter du sud que j’adore. Je vis à Paris depuis 40 ans et je déteste ça ! »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.