vendredi 4 décembre 2020
Actualités Mourad Gherbi : militant de la première heure

[En vue] Mourad Gherbi : militant de la première heure

Entre politique, associatif et entreprenariat, Mourad Gherbi a plus d’un tour dans son sac. Un fil rouge pour ce parcours : altruisme et engagement sinon rien.

Jeunesse communiste. Né à Oran, il arrive en France à 2 ans. Toulouse devient sa ville d’adoption et particulièrement le quartier de « la briqueterie ». Issu d’une famille communiste, il explique : « il y avait déjà une lecture politique à la maison… » Dès 13 ans, il participe aux jeunesses communistes. « J’ai même été encarté puis me suis rallié au PS en 1995 », dont il devient secrétaire fédéral chargé de la politique de la ville et du logement.

Atypique. « Je me suis arrêté au niveau secondaire, je ne suis pas allé jusqu’au bac. » Pourtant l’homme devient attaché parlementaire de Hélène Mignon entre 1997 et 2007. Avant ça, il crée une entreprise de peinture en bâtiment, et depuis sept ans, il est à la tête d’une société de conseil en ingénierie.

Autodidacte. Il se définit lui-même comme tel : « J’aime découvrir de nouveaux milieux. » Pour preuve, son parcours aux mille et une expériences. Il se dit aussi pugnace, entier et franc, ce qui explique d’après lui pourquoi il « n’a jamais été élu : je ne sais pas me taire quand cela ne me va pas !»

Associations.C’est son premier cheval de bataille. Enfant de quartier, il devient rapidement militant associatif bien connu. Sos racisme, la création de Quartier 31 et du premier PIJ (Point Information Jeunesse, ndlr) sont autant d’étapes dans sa lutte pour la réinsertion des jeunes. Aujourd’hui, il préside aussi le GTPE (Groupement des Très Petites Entreprises) et l’Amicale franco-euro-algérienne rugby à 15.

Retour. S’il a voulu repartir vers le monde de l’entreprise et prendre un peu de distance avec la politique, c’est que l’équipe en place était trop loin de ses affinités. Aujourd’hui, il dit avoir envie de se réinvestir, de « s’inscrire pour la nouvelle gauche. » Mais attention : « Toulouse est une ville qu’il faut prendre avec douceur… »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport