samedi 5 décembre 2020
Actualités Les « Raideuses Radieuses », amazones de cœur

[En vue ] Les « Raideuses Radieuses », amazones de cœur

Ces trois haut-garonnaises ont décidé de se lancer dans une folle aventure : le Raid l’arbre vert, au Cambodge, exclusivement féminin, mêlant sur 6 jours des disciplines telles que la course d’orientation, le VTT, le canoë, le trek et autres épreuves « surprises », le tout au milieu du mythique complexe archéologique d’Angkor…

 

Surexcitées. Cathy Quentin, Camille Charron, et Sophanie Laporte ont un jour lancé l’idée du Raid entre le fromage et le dessert. Un an plus tard, elles sont fin prêtes. Leur panoplie d’amazone tout fraichement reçue, elles prennent le départ de Toulouse le 17 novembre. «On n’aurait jamais pensé faire ça ! C’est comme un rêve qui se concrétise !»

Philanthropes. Les Raideuses Radieuses ont immédiatement souhaité associer ce défi fou à la transmission de leur expérience. Elles ont créé un partenariat avec l’association ASEI (Agir.Soigner.Eduquer.Insérer) et s’échinent à transmettre  les valeurs de l’esprit d’équipe et du sport aux enfants de la structure, lors d’«ateliers tricycles» adaptés à leurs handicaps.

Audacieuses. «Nous avons cherché des sponsors et autres financements pendant un an : c’était le raid avant le raid !» Elles disent avoir la «gnaque» pour réaliser ce rallye, un véritable défi qu’elles ont préparé toute l’année pour pouvoir réunir les 15 000€ nécessaire. Elles peuvent se targuer d’avoir réuni 18 sponsors dont Dedienne Aerospace, SAB, C2FO, EPE, LA COLAS, Atol, Zen Saveurs, etc.

Tenaces. «Nous sommes complémentaires dans le sens où nous étions toutes sportives mais chacune dans sa spécialité». Ces mamans actives sont coachées depuis un an, trois à six fois par semaine, pour développer endurance, capacité d’orientation et mental.

Solidaires. «Cette aventure humaine nous a déjà beaucoup apporté : on a appris à s’écouter les unes les autres, à se comprendre et à se soutenir». Elles se disent déjà «changées» par l’intensité de la préparation et ont compris qu’elles ne surmonteraient les difficultés qu’en communiquant: «on a versé quelques larmes pendant les gros entrainements, pendant le raid il faudra pouvoir dire qu’on n’en peut plus et se reposer sur les autres.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport