[En vue] Laetitia Levarato : Pour l’égalité femme-homme dans l’entreprise

Laetitia Leverato (09-03-2016)┬®franckalix-2Laetitia Levarato est formatrice et chargée de mission au sein de la coopérative d’utilité sociale Egalitere, qui œuvre au quotidien pour l’égalité professionnelle entre femmes et hommes et pour l’entrepreneuriat des femmes. Un vrai changement de cap pour cette Toulousaine au parcours atypique.

 

Point de départ. C’est diplômée de la Toulouse Business School que Laetitia Levarato est entrée dans la vie active. Après avoir navigué quelque temps à Paris entre des postes de responsable communication ou de développement marketing, cette Toulousaine décide de rejoindre sa ville natale. «Trouver un emploi a été plus complexe. Je suis passée de grands groupes à de plus petites structures», explique-t-elle.

Virage. 2009 marque un tournant dans sa vie professionnelle lorsqu’elle accède à un remplacement au sein de la SCOP Egalitere. «C’est sur mes capacités en développement économique que j’ai été recrutée, et c’est ici que j’ai été formée aux questions d’égalité», précise Laetitia, aujourd’hui formatrice, chargée de mission, et salariée associée chez Egalitere.

Réflexion. « Travailler à Egalitere m’a les yeux sur la façon dont la société nous assigne des rôles, à quel point les femmes sont discriminées toute leur vie», s’exprime-t-elle, consciente que, plus jeune, elle ne percevait pas ces inégalités. Elle compte aujourd’hui parmi ses missions la sensibilisation des jeunes à la socialisation différenciée des filles et des garçons qui les mènent à reproduire les inégalités une fois adulte.

Inégalités. «Seulement 30% des entreprises créées le sont par des femmes, qui sont confrontées à des freins que n’ont pas les hommes. Nous sommes là pour détricoter les raisons de cette inégalité», explique Laetitia, qui accompagne dans toutes les étapes nécessaires des femmes dont le projet est de créer leur activité, de la réflexion à la mise en œuvre.

Accompagnement. Le rôle de Laetitia Levarato va plus loin. «Nous allons à la rencontre des personnes dans les quartiers prioritaires. Un suivi de 3 ans est mis en place pour les femmes qui créent leur entreprise, ainsi qu’un réseau de femmes cheffes d’entreprises qui leur permet d’échanger professionnellement et personnellement», énumère-t-elle. Tout cela dans le cadre de l’Économie Sociale et Solidaire avec pour axe majeur, l’égalité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.